Qu’est-ce que le strapping de l’épaule ?

Le strapping est une technique de contention plus ou moins souple, adhésive ou non. Le strapping a pour but l’immobilisation fonctionnelle d’une articulation endommagée (ici, l’épaule) en installant des bandes entrecroisées. Cette technique est surtout appliquée en médecine sportive et en traumatologie. 

Strapping de l'épaule en 6 étapes - Medisafe Tuto : le blog des secours

Strapping de l’épaule : Ses différents rôles

Le strapping joue différents rôles dans une articulation touchée.

Il a tout d’abord un effet antalgique, c’est-à-dire qu’il soulage la douleur provoquée par la luxation, par exemple.

Mais, sa principale fonction demeure préventive, en ce sens qu’il protège et limite le mouvement de l’articulation touchée. Le strapping a également un effet thérapeutique, dans la mesure où il améliore la circulation sanguine, et favorise la cicatrisation. En effet, un tissu lésé provoque une inflammation locale, et le strapping réduit la pression et améliore ainsi la circulation lymphatique.

Le strapping a aussi un rôle éducatif, puisqu’il permet au patient d’identifier les mouvements qu’il peut faire et les autres qu’il ne peut pas réaliser. D’autres effets surprenants sont également identifiés, notamment le fait que le patient peut exercer une activité physique, avec la limitation du mouvement d’une articulation.

Les fonctions de chaque bande

Il existe différents types de bandes de strapping, dont les fonctions sont différentes :

  • Le tissu mousse sert principalement à protéger la peau contre les réactions cutanées, et évite les irritations sur les zones de frottement.
  • Les embases jouent surtout le rôle de point d’ancrage pour les attelles actives. Il s’agit de bandes circulaires non tendues, positionnées sans tension.
  • Les attelles actives, pour leur part, apportent des effets correcteurs immédiats, surtout en limitant les mouvements des articulations.

Protocole strapping de l’épaule

  1. Avant de procéder au bandage de l’épaule, commencez par nettoyer et raser l’épaule pour assurer une meilleure adhésion des bandes.
  2. Vous pouvez appliquer un film protecteur à effet collant antiglisse comme le Tensospray pour plus d’efficacité.
  3. Appliquez ensuite une couche de mousse orthopédique sur les zones de peau sensible, comme les plaies, le mamelon…
  4. Puis, vous pouvez appliquer les bandages de base sur la partie avant du haut du bras, et sur l’épaule, en partant de la poitrine jusqu’au niveau de l’omoplate, en passant par l’épaule.
  5. Ensuite, posez au moins une couche de sparadrap sur la même zone. Placez aussi deux ou trois bandes de sparadrap au milieu du biceps, de manière circulaire. Prenez soin de ne pas trop serrer les bandages, au risque de gêner la circulation du sang.
  6. Maintenant, réalisez un bandage en X avec le sparadrap par-dessus l’épaule (deux ou quatre bandes), de manière à avoir l’intersection de la croix juste au-dessus des muscles de l’épaule. Veuillez à ne pas trop serrer les bandes, dans quel cas vous allez ressentir un engourdissement ou des douleurs au niveau de la zone traitée.

Toutefois, pour une luxation de l’épaule, vous devez choisir des bandes assez résistantes et rigides, comme la bande de protection Tensoban. Dans tous les cas, fortifiez les bases des bandes en appliquant du sparadrap sur les bases de départ.

Conseils :

  • Pour vérifier si le bandage est bien réalisé, appuyez quelques secondes sur votre ongle, si la couleur originale revient rapidement, le bandage est bien réalisé ; s’il faut un certain temps pour que la peau retrouve sa couleur, le bandage est trop serré et vous devez recommencer votre bandage.
  • Pour une luxation d’épaule, il vaut mieux utiliser un ruban rigide et résistant.
  • Cette technique est aussi utilisée en prévention chez les sportifs, notamment chez les rugbymans.
  • Pour enlever facilement les bandages après le traitement, vous pouvez vous servir d’un solvant comme le Leukotape remover.

Équipez-vous !

#strapping #épaule #étapes #contention #traumatologie

Retour haut de page