Le handball : son origine

L’origine du handball remonterait jusqu’en 1898 au Danemark, où ce sport revêtait encore le nom de « haandboold ». D’autres revendiquent son origine tchèque sous l’appellation « hazena ». Plus tard, dans les années 1900, un jeu semblable au handball fut introduit par l’irlandais nommé Casey aux Etats-Unis. Le sport fut alors si apprécié qu’une première compétition vit le jour à Los Angeles en 1919. Toutefois, il est communément admis que le handball est un sport conçu par les Allemands. En effet, c’est le professeur Carl Schellenz de l’Ecole Normale Germanique d’Education Physique de Leipzig, qui a proposé en 1919 la première forme de handball à onze. Il s’agissait alors d’une adaptation du Torball (« balle au but » pratiquée alors par les femmes allemandes).

Entraînement de Handball

Les règles et les risques du handball

D’une manière générale, le handball consiste à dribbler avec le ballon et chercher à le faire pénétrer dans le but de l’adversaire. Le joueur peut dribbler sans nombre limite de pas, mais ne peut effectuer que 4 appuis (3 pas) lorsqu’il ne dribble pas. Il ne peut pas non plus garder le ballon plus de trois secondes, en position immobile.

Rupture des ligaments croisés

Comme de nombreux sports collectifs, le handball comporte un certain nombre de risques pour les joueurs :

1. la tête : risques de traumatisme crânien
2. les épaules : risques de tendinite, entorse, luxation…
3. les coudes : risques de luxation, de fracture…
4. les doigts : risque d’entorse du doigt…
5. les cuisses et les mollets : grands risques de crampe, de contractures, d’élongation…
6. les genoux : la plus grande phobie des joueurs de handball, c’est la rupture des ligaments croisés du genou; risque de maladie de Sinding (problème d’insertion du tendon rotulien sur la pointe de la rotule)…
7. les chevilles : risques d’entorse.

Prévention des risques du handball : la trousse de secours Handball

trousse de secours
Trousse de secours Handball individuelle

Pour toute pratique du handball, la mise à disposition d’une trousse de secours handball est fortement recommandée. En effet, cette trousse contient tout ce qui est nécessaire pour répondre rapidement aux risques de blessure pendant la pratique de ce sport :

  • 3 pansements adhésifs 20 x 72mm : pour recouvrir une plaie, la protéger, faire cesser un saignement, et promouvoir une meilleure cicatrisation
  • 2 pansements adhésifs 53 x 70mm
  • 1 pansement adhésif 10 x 6cm
  • 2 compresses stériles 5 x 5 cm : pour recouvrir et protéger une plaie ouverte, pour absorber du sang, et assécher ainsi la plaie
  • 3 sutures adhésives 75 x 6 mm : à utiliser sur des plaies peu profondes, à appliquer autour de la plaie après avoir nettoyé celle-ci
  • 1 rouleau de sparadrap sécable 5m x 2cm : pour fixer les pansements et les compresses
  • 2 bandes extensibles 3m x 5cm : pour protéger les articulations et/ou fixer des compresses
  • 1 bande adhésive neutre 2,5m x 3cm : pour fixer les compresses et autres pansements
  • 1 paire de ciseaux 13cm gradués : pour couper les bandes adhésives, le sparadrap, les compresses…
  • 2 compresses de désinfectant (chlorhexidine) : pour nettoyer et protéger les plaies ouvertes
  • 2 sachets de crème arnica : appliquer sur une peau nettoyée (sans plaie) pour soulager les douleurs musculaires et articulaires
  • 1 sachet de sucre : à utiliser en cas d’hypoglycémie
  • 1 pack de froid instantané 250 g : percuter le pack avec le poing pour obtenir le froid, pour soulager les inflammations en cas de coups, claquages musculaires, entorses, tendinites…
  • 2 doses de sérum physiologique stériles : pour nettoyer la plaie, les yeux, les oreilles…
  • Guide premiers soins multilingues 10 pages : pour pouvoir apporter les gestes de premier secours

 

Handball et législation du sport

L’article R322-4 à R322-7 du Code du Sport stipule l’obligation d’hygiène et de sécurité pour tout exploitant d’un établissement d’APS. Il est précisé, entre autres, que « les produits et les services doivent, dans des conditions normales d’utilisation […] présenter la sécurité à laquelle on peut légitimement s’attendre et ne pas porter atteinte à la santé des personnes ».  (Article L 221-1 du Code de la Consommation).

Par ailleurs, le Code du Sport exige que les établissements de sport doivent :

  • disposer d’une trousse de secours ;
  • d’un moyen de communication pour alerter les secours rapidement ;
  • d’un tableau d’organisation des secours comprenant les coordonnées des personnes ou des organismes susceptibles d’intervenir en cas d’urgence.

 

Nos produits en plus

#informations #sport #troussedesecours #handball

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour haut de page