Quand un patient est inconscient parce que ses voies respiratoires sont obstruées, il faut immédiatement les déboucher. Pour ce faire, il convient d’utiliser un aspirateur de mucosité. Ce dispositif permet de libérer efficacement les voies respiratoires. Pratique, l’appareil est sollicité même quand la situation est délicate. Mais encore faut-il savoir l’utiliser.

Définition

Comme son nom l’indique, l’aspirateur de mucosité a pour rôle d’enlever les mucus qui bloquent la voie aérienne oropharyngée. Ce dispositif est aussi bien adapté aux enfants qu’aux personnes âgées. Il s’agit d’un appareil de secours.

Un aspirateur de mucosité comprend un moteur-pompe, un tuyau ainsi qu’un bocal à clapet et équipé de sonde. Il associe une source vide permettant de réaliser une « dépression » ou une « aspiration ». Ce système reprend celui d’une paille dans un verre. La pression est moins intense que l’air autour, ce qui permet à l’aspirateur d’absorber le mucus.

Il existe deux grands types d’aspirateurs à mucosité :

  • L’aspirateur manuel : il s’apparente à un pistolet et se compose de sondes buccales, de sondes d’aspiration, de raccord biconique, de cathéter et de flacon pour recevoir la mucosité. L’appareil manuel fonctionne manuellement. Il suffit d’appuyer sur une gâchette pour l’actionner.
  • L’aspirateur électrique : ce modèle s’équipe d’un bocal. L’aspiration de la mucosité va se faire par une canule. L’appareil possède une sonde pour aspirer les objets restés en travers de la gorge. Il est alimenté par une batterie électrique et se recharge sur du 220V ou du 12V dans l’ambulance. L’appareil est parfaitement mobile.

Dans quel cas faut-il utiliser un aspirateur de mucosité ?

L’aspirateur de mucosité sert à évacuer le mucus. Il permet ainsi de dégager les excès de salive, les vomissements et divers autres liquides pharyngés. L’appareil s’utilise quand une personne commence à ressentir de l’encombrement dans sa bouche. L’encombrement en question rend la respiration bruyante et gargouillante.

L’appareil peut être utilisé sur tous les patients, sans restriction d’âge. Il permet d’aspirer toutes les sécrétions et les résidus alimentaires. L’aspirateur est également adapté à l’aspiration bronchique, endotrachéale, une dépression d’attelles ou de matelas immobilisateurs.

Qui peut utiliser un aspirateur de mucosité ?

L’utilisation d’un aspirateur de mucosité nécessite certaines précautions. Aussi, seule une personne qualifiée et formée à cet effet peut l’utiliser. L’appareil est réservé exclusivement à l’utilisation du personnel médical.

L’appareil doit également être tenu loin des agents ou gaz explosifs ou inflammables. Il faut également respecter certaines conditions de température. Cela permet d’assurer la sécurité de l’utilisateur et de garantir le bon fonctionnement de l’appareil.

Il faut savoir que l’humidité pourrait exposer l’utilisateur à des risques d’électrocution et de court-circuit. Aussi, il est important de bien se familiariser avec l’aspirateur avant de l’utiliser.

Comment bien choisir les bons « accessoires »

Un aspirateur de mucosité comporte de nombreux accessoires, notamment un bocal, des tuyaux, une sonde d’aspiration, un raccord et un dispositif d’arrêt. Le choix de ces accessoires conditionne l’efficacité de l’appareil durant son utilisation.

Le bocal sert à stocker les sécrétions. Il s’apparente à un verre en plastique et présente une graduation. Celle-ci sert à mesurer le mucus aspiré. Certains aspirateurs de mucosité utilisent d’un bocal à usage unique. Ils disposent d’un système de poche à l’intérieur. Quoi qu’il en soit, le bocal de réception du mucus doit toujours être hermétique en le refermant. Il ne devrait pas présenter de fissure. L’aspirateur doit également prévoir un système évitant la remontée de liquide en cas de trop-plein. En effet, une remontée du mucus dans les canalisations de l’appareil pourrait boucher l’ensemble.

Les tuyaux sont généralement longs et souples pour faciliter l’accès aux voies respiratoires. Le raccord, lui, se branche sur une sonde à usage unique avec un embout conique. La sonde d’aspiration est stérile. Elle doit être bien conservée sans être froissée, et sa date de péremption devrait être vérifiée régulièrement. En général, la sonde d’aspiration est en plastique. Il est transparent et long de 40 cm, avec une extrémité en mousse. Pour que le débit d’aspiration soit élevé, le diamètre de la sonde doit être de la plus grande taille possible. Certains aspirateurs de mucosité sont également équipés de manomètre. Ce dispositif permet de mesurer l’intensité en pression du vide.

ALe dispositif d’arrêt complète l’interrupteur sur la source de vide ou sur le bocal. Il est également appelé stop-vide ou souris. Il se présente en deux modèles, soit sous forme d’une pince métallique, soit sous forme de raccord précédent avec un trou.

Les trucs en plus

Les professionnels recommandent de toujours amener l’aspirateur mobile auprès du patient, surtout s’il est inconscient. Pour le cas d’un appareil électrique, il est donc important de s’assurer de son autonomie. Le cas échéant, il est conseillé de choisir un aspirateur à mucosité manuel.

Retour haut de page