Les signes et effets d’une piqûre de moustique sont classiques : des bourdonnements indésirables près des oreilles, un bouton rouge sur la peau et des démangeaisons qui s’intensifient. Prévenir et soigner les piqûres de moustiques, c’est avant tout pouvoir se protéger des maladies qu’ils transmettent. Voici un guide des précautions et bonnes pratiques pour déjouer ou soigner les piqûres de moustiques, et limiter ainsi les risques de maladies.

Bon à savoir sur les moustiques

Les moustiques sont des insectes de la famille des diptères, vivant dans différents milieux où les conditions de survie le leur permettent. Ce sont les moustiques femelles, infectés de virus, de parasites ou de bactéries, qui piquent et sont des vecteurs de graves maladies chez l’homme et l’animal. Grâce à leur trompe, soit ils aspirent le sang de leur victime, soit ils inoculent des microbes issus d’une piqûre antérieure.

L’on recense aujourd’hui dans le monde plus de 3 500 espèces de moustiques réparties en trois grands groupes : le Culex, l’Anopheles et l’Aedes. Toutefois, il faut en distinguer certaines espèces non piqueuses, comme le « cousin » ou tipule.

Étant chargées de microbes, les piqûres de moustiques peuvent être à l’origine de plusieurs maladies comme le paludisme, la dengue, la filariose, la fièvre jaune, le chikungunya ou l’encéphalite japonaise.

Comment prévenir ou repousser les moustiques ?

Dans cette optique, la destruction des gîtes larvaires, comme les eaux stagnantes favorables à la ponte des œufs et de reproduction des moustiques, demeure un dispositif de lutte privilégié. Les actions de prévention ci-après ont, par ailleurs, pour but d’éloigner les moustiques et d’éviter leurs piqûres qui sont à l’origine de la transmission ou la propagation de virus ou de parasites. L’on parle ainsi de « lutte anti-vectorielle » faisant usage de divers accessoires comme les moustiquaires, les vêtements couvrants, les ventilateurs ou les répulsifs.

Éviter les parfums et bien couvrir le corps

Ici, l’objectif est d’être moins attrayant pour les moustiques, en évitant les excès de parfums et produits de soins personnels (savon, shampoing…). L’on peut également se couvrir avec des vêtements à manches longues, des pantalons longs et des chaussettes. Il faudra, par ailleurs, éviter de porter des vêtements de couleur sombre ou trop brillante (bleu marine, noir ou rouge) qui les attirent fortement.

Installer des moustiquaires dans la pièce

Les moustiquaires constituent des accessoires efficaces pour repousser les moustiques. Ce dispositif est à placer au niveau de l’encadrement des portes, des fenêtres ou au-dessus du lit. Conçus en treillis métallique fin, gaze ou mousseline, les moustiquaires imprégnés de répulsif ou les moustiquaires imprégnés pour un lit d’adulte sont des obstacles idéals pour les moustiques.

Si les bébés restent les plus vulnérables aux piqûres de moustiques. Une solution antimoustique efficace passe par l’usage des moustiquaires pour couvrir leurs poussettes, mais aussi des moustiquaires spécial berceau ou des moustiquaires imprégnés pour bébé.

Utiliser les ventilateurs et bougies antimoustiques

D’une portée de 20 mètres, les ventilateurs sont largement utilisés afin de repousser les moustiques. Ils sont accompagnés de recharges d’huiles essentielles de cèdre, d’eucalyptus, de citronnelle ou de menthe poivrée. D’autres accessoires comme la bougie parfumée constituent également une barrière antimoustique efficace.

Privilégier les répulsifs, les vaporisateurs ou les sprays antimoustiques

Grâce à un applicateur à pompe, de nouvelles générations de répulsifs voient le jour pour éloigner les moustiques. Le spray à essence de citronnelle figure parmi cette nouvelle gamme d’accessoires antimoustiques. Le spray moustique pour une protection optimale et le spray répulsif antimoustiques de 7 heures intègrent également cette catégorie de répulsifs. Pour encore plus d’efficacité, la lotion antimoustique écologique offre une protection sûre contre les moustiques.

Les enfants en bas âge sont également concernés par les effets nuisibles des piqûres de moustique. Un antimoustique spécial enfants ou du lait répulsif moustique spécial bébé sera d’une aide certaine pour protéger leur peau sensible.

Comment soigner une piqûre de moustique ?

Une fois que le moustique a piqué, il faut pouvoir soulager la démangeaison qui s’ensuit. Quelques gestes simples accompagnés d’accessoires aux effets apaisants peuvent ainsi aider à atténuer les démangeaisons suite à la piqûre.

  • Penser à rincer la piqûre avec de l’eau claire et du savon. Mais, pour atténuer plus rapidement les démangeaisons, l’usage d’un vaporisateur apaisant est conseillé.
  • Il est également possible d’appliquer de la chaleur le plus près de la piqûre, grâce notamment à un tissu imbibé d’eau chaude. À l’inverse, un glaçon aura les mêmes effets apaisants.
  • L’application d’une lingette apaisante ou d’un roll-on apaisant certifié BDIH, durant quelques minutes sur la piqûre est également réalisable et plus facile.
  • De même, une compresse calmante moustidose peut être appliquée sur la piqûre de moustique chez les adultes et enfants de plus de 30 mois.
  • Dans l’urgence, l’application de soins antiseptiques comme le calmant après piqûre, la crème apaisante ou le gel apaisant fonctionne également très bien.

Des trucs et astuces en plus pour soigner une piqûre de moustique

Si dans l’urgence, après une piqûre de moustique, vous ne disposez pas de ces solutions apaisantes pour la soulager, utilisez votre déodorant en spray ou avec bille pour calmer instantanément la démangeaison. En effet, grâce aux substances contenues dans ce type de produit, les irritations de la peau peuvent rapidement se calmer.

Retour haut de page