Une brûlure peut arriver à tout moment sur le lieu de travail ou à domicile.Généralement, quand cela survient, les victimes se précipitent vers l’hôpital, sans réaliser les premiers gestes de secours qui sont pourtant très importants pour le blessé. Mais ces personnes n’ont pas entièrement tort, compte tenu du fait qu’il faut savoir évaluer la gravité des lésions provoquées par la brûlure pour pouvoir la soigner et réagir efficacement.

feu

Identifiez le degré de la brûlure

Une brûlure peut être d’origines diverses comme le feu, l’exposition durable au soleil, les produits chimiques ou encore le froid. Selon son origine et son importance, il existe trois degrés de brûlure, chacun étant caractérisé par des lésions ou atteintes des diverses couches de la peau, de la chair et des os.

La brûlure au premier degré :

Elle est relativement peu importante. Il s’agit surtout de rougeur et d’une sécheresse de la peau ; une brûlure superficielle comme celle provoquée par une surexposition au soleil. Néanmoins, elle est très douloureuse puisqu’elle atteint l’épiderme, mais se guérit d’elle-même sans laisser de trace.

La brûlure du deuxième degré :

Elle est relativement importante, qui peut être superficielle ou profonde. La brûlure au second degré superficielle consiste en une rougeur importante de la peau, suite à une surexposition importante au soleil, par exemple. La brûlure au second degré profonde, elle, atteint le derme, après avoir détruit l’épiderme. La peau s’en retrouve rouge foncé, avec des zones blanches. La brûlure au second degré provoque également une douleur importante.

La brûlure au troisième degré :

Elle est extrêmement grave, qui touche une grande surface de la peau et en profondeur. Elle atteint ainsi toutes les couches de la peau, à savoir l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Les lésions provoquées par une brûlure au troisième degré sont très graves, et peuvent détruire les terminaisons nerveuses. La peau est alors très sèche et les risques d’infections élevés ; ce qui nécessite une prise en charge rapide par le service d’urgences.

Traitement de la brûlure

Quel que soit le niveau de la brûlure, les premiers gestes à faire consistent à l’asperger d’eau du robinet, de l’eau froide ou de l’eau tempérée pendant 15 à 20 minutes. En cas de brûlures étendues, il faut allonger la victime et la déshabiller, sans pour autant retirer les vêtements collant à la peau. Autant que possible, il est conseillé de mettre la victime sous la douche rapidement, puis de la couvrir avec du linge propre et humide, ensuite un linge propre et sec.

Il existe un certain nombre de produits destinés à limiter l’évolution des brûlures et à soulager les douleurs rapidement. Il s’agit notamment des compresses naturelles à appliquer sur tout type de brûlure, de la couverture d’hydrogel naturel pour recouvrir le corps de la victime, de la douche portative autonome pour pulvériser de l’eau minérale sur les brûlures, d’un gel stérile pour hydrater les tissus nécrotiques, d’une interface lipido-colloïde souple pour favoriser le processus de cicatrisation en milieu humide, ou encore de l’eau gélifiée pour limiter son évolution.

Quelques bons réflexes

À la vue d’un accident qui aurait provoqué des brûlures, la première chose à faire est de supprimer la cause des brûlures (éteindre le feu, couper l’alimentation du courant électrique, éloigner prudemment les produits chimiques…). Si la victime est brûlée sur une zone étendue, il faut l’allonger et la couvrir de drap humide. Arroser les zones de brûlure avec de l’eau froide ou tiède, et recouvrir le corps de la victime avec une couverture de survie.

Par la suite, il faut alerter rapidement les secours, en appelant rapidement le 15 pour se mettre en relation avec un médecin du SAMU, ou le 18 pour appeler les pompiers en cas d’incendie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour haut de page