Qu’elle soit argentée ou dorée, la couverture isothermique a les mêmes principes : garder la stabilité de la température corporelle. Ces couvertures, utilisées par les secouristes lors des interventions d’urgence, servent à couvrir les blessés en attendant leur transfert par ambulance. Pour les victimes, elle est rassurante et chaleureuse. Le principe de la couverture de survie a été imaginé par la NASA dans les années 60. Si vous êtes curieux de mieux comprendre cet outil et son fonctionnement, voici ce qu’il en est.

Tout connaître sur la couverture de survie

Également appelée couverture isotherme, une couverture de survie est, comme son nom l’indique, utilisée dans les situations d’urgence. Son rôle est de réduire les pertes de chaleur et les éventualités d’une hypothermie. Mais elle est également utilisée pour ses propriétés imperméables, que ce soit contre l’humidité ou contre le vent. De fait, les couvertures de survie sont utilisées par les secouristes lors des situations d’urgence, et par les campeurs comme tapis de sol en bivouac.

Le fonctionnement de la couverture de survie a été imaginé par des techniciens de la NASA dans les années 60, plus précisément en 1964. L’idée était de trouver un moyen d’isoler leurs satellites et les combinaisons spatiales afin de les protéger du rayonnement solaire. À cette époque, une station américaine avait subi une panne et une surchauffe à cause d’un bouclier thermique qui s’est rompu.

Pour créer une matière isotherme, la NASA a utilisé du Mylar et de l’aluminium vaporisés sur ce mince film de plastique. La couverture a été par la suite utilisée partout, et même dans la fabrication de vêtements chauds qui permettaient de supporter les conditions météorologiques dans l’Alaska.

Comment fonctionne la couverture de survie ?

Son rôle principal est de maintenir la température corporelle à près de 37 °C. Pour cela, ces couvertures sont constituées de composants spécifiques : film mince de polyéthylène téréphtalate, également appelé Mylar. À noter que ce polymère se retrouve dans la plupart des bouteilles plastiques ou PET.

Ce film est très efficace pour maintenir la température et prévenir ainsi le corps de l’hypothermie. Il faut savoir qu’une température corporelle en dessous de 32 °C est mortelle. Pour cela, la couverture n’apporte aucune température propre, elle se contente de réfléchir la température corporelle. 90 % du rayonnement infrarouge est retenu et renvoyé par la couverture. Mais cette couverture est aussi un parfait isolant pour se protéger de l’humidité et du vent.

La conception de ces couvertures de survie a été imaginée de sorte qu’elle puisse réduire largement la perte de température corporelle. Cela est possible grâce à son film plastique métallisé appelé polyéthylène téréphtalate métallisé.

Par ailleurs, la couverture de survie sert également de repère facile pour les sauveteurs. Il faut rappeler que ces couvertures comportent deux faces : une face argentée et une face dorée. La première est tournée vers l’intérieur pour emprisonner la chaleur corporelle. La face externe joue quant à elle le rôle de barrière thermique. Sa couleur hautement visible permettra aux sauveteurs de repérer facilement les victimes lors de leurs interventions.

Dans quel cas utiliser une couverture de survie ?

En principe, une couverture de survie est utilisée dans les cas et situations d’urgence par les secouristes, médecins, infirmiers ou urgentistes. Il faut savoir que c’est un des éléments les plus importants d’une trousse de secours. Ceci s’explique par le fait qu’une perte de chaleur peut être fatidique pour l’état d’une victime. Généralement, les trousses de secours comportent toujours une couverture de survie stérile avec une face argentée et une face dorée. Certaines couvertures thermiques sont conçues pour épouser parfaitement la forme du corps afin d’optimiser son efficacité. Grâce à leur petite taille, elles sont faciles à transporter.

Les couvertures isothermes sont également utilisées pour les activités sportives en haute montagne, où la météo varie souvent. Pour d’autres, une couverture de survie est utilisée pour se tenir au chaud pendant les campings en forêt. Grâce à son format, cette couverture est facile à transporter et à glisser dans son sac de camping.

Peu importe l’âge ou la morphologie de la personne qui nécessite une couverture de survie, ces outils existent sous des tailles différentes. Il existe même des couvertures de survie enfant qui conviennent parfaitement aux jeunes enfants.

Comment se servir d’une couverture de survie ?

Il faut savoir que l’efficacité d’une couverture de survie dépendra principalement de sa qualité. D’autant plus que bon nombre de ces couvertures de survie ne sont pas réutilisables. Quoi qu’il en soit, le principe de son utilisation reste le même :

  • S’enrouler dedans permet de conserver la chaleur corporelle, mais quand la couverture est trop fine, il faudra y ajouter d’autres couches de protection.
  • Sa face dorée permet d’identifier rapidement la ou les victimes dans des situations d’urgence.
  • Elle sert également d’accessoire de signalisation une fois perdu dans les montagnes, en plaçant la face argentée face au soleil.
  • Étant imperméable, elle permet de s’abriter de la pluie ou contre le vent.
  • Elle sert d’isolement au sol en bivouac, en la plaçant sous le sac de couchage.
  • La couverture de survie prévient les insolations, la face argentée réfléchissant vers l’extérieur, de la même manière. Elle permet également de protéger une tente de la chaleur ardente.
  • Elle permet de récupérer l’eau par condensation lors des campings, ou l’eau de pluie.
Retour haut de page