Bien que ce soit la première préoccupation de tous, le passage à l’heure d’hiver n’influe pas que sur l’économie d’énergie. Il faut surtout noter le fait que chaque année à cette période, les accidents mortels sur les routes augmentent. Ces accidents impliquent surtout les piétons, mais également les cyclistes. Un fait qui s’explique, notamment, par la baisse de visibilité dès la tombée de la nuit qui, en hiver, arrive plus tôt. Si, pour les automobilistes, il est conseillé de faire attention à bien vérifier les équipements de leurs voitures ; pour les piétons et les cyclistes, il conviendrait de s’équiper de vêtements plus clairs. 

Piétons, prévenez les dangers pendant les déplacements le soir 

Pendant la saison hivernale, la nuit arrive plus vite, et il fait plus sombre. C’est le cas le soir, mais aussi au crépuscule. Aussi, la visibilité diminue, et il devient difficile de distinguer un piéton de loin. De fait, les risques d’accident de la route augmentent considérablement. Sans un équipement rétro-réfléchissant ou un vêtement à couleur voyant, un piéton n’est visible par un conducteur qu’à 30 mètres de distance. 

Pourtant, pour une voiture roulant à une vitesse moyenne de 50 km/h, il faut environ 25 mètres pour s’arrêter concrètement. Si la route est humide, la distance nécessaire est de 38 m. Dans le cas d’une voiture qui roule à une allure de 90 km/h, il faudrait au moins 81 mètres pour s’arrêter totalement. Sur une chaussée humide, il faudrait près de 120 mètres de distance. Aussi, il est important que le piéton soit bien visible de loin pour éviter d’éventuels accidents. 

Comment faire pour être plus visible ? 

Savez-vous pourquoi la plupart des parkas, blousons ou vêtements chauds comportent des éléments plus voyants ? C’est pour permettre aux automobilistes de distinguer de loin ceux qui les portent. De fait, les automobilistes peuvent anticiper les réflexes pour éviter un accident qui peut être mortel pour les piétons.  

Pour les piétons, la meilleure façon d’être un peu plus visible est de choisir des couleurs de vêtement plus vives ou plus claires. Il est préférable, autant que possible, de porter des vêtements et des chaussures équipés d’éléments rétro-réfléchissants sur tous les côtés. Pour les enfants, privilégiez es cartables avec des bandes rétro-réfléchissantes sur les bretelles et sur les côtés. De fait, l’enfant sera parfaitement visible sous tous les angles. Pensez également à marcher loin de la chaussée, et apprenez-le à vos enfants. Dans le cas où il n’y a ni trottoir ni accotement, marchez sur le côté gauche de la chaussée pour que vous puissiez voir les véhicules qui arrivent en face. 

personne-travers-route

S’équiper pour être encore plus visible 

Si vous n’avez pas d’habits équipés d’éléments réfléchissants, ou si vous voulez faire en sorte que vous soyez vraiment visible, il est possible de s’équiper soi-même de ces éléments. Il est, par exemple, possible d’acheter un gilet de sécurité, comme ceux des travailleurs sur les chantiers de construction. Obligatoire dans chaque voiture, le gilet de sécurité est pratique et surtout sécuritaire pour les piétons. Avec ce gilet, vous serez visible à 135 m de distance. Pour être un peu plus en sécurité, il est également possible de disposer d’une lampe torche. Et, aujourd’hui, il existe des lampes torches écologiques, telles que la lampe torche dynamo

Dans le cas des cyclistes, il est également possible de s’équiper de ces gilets de sécurité ou d’un brassard élastique réfléchissant. Il faut savoir que sur les vélos, l’éclairage par les catadioptres avant, arrière et sur les pédales est exigé par la loi. La seule exception à cette obligation concerne les vélos équipés de pédales de courses ou de pédales de sécurité. Dans tous les cas, il est toujours préférable d’avoir un gilet de sécurité ou un brassard réfléchissant. Cela vous permettra d’être sûr que vous serez visible dès 135 m, voire plus loin.

Retour haut de page