La législation française est stricte en matière d’incendie. Pour cause, les cas déclarés sont nombreux. Selon les sapeurs-pompiers, 16 528 incendies sur les 285 700 répertoriés en 2016 sont survenus dans des locaux professionnels, un lieu de travail ou encore un ERP. Ces incendies sont à l’origine de 85 décès et plusieurs blessés. La sécurité incendiaire des établissements est alors importante. Les responsables doivent suivre la règlementation en vigueur et installer le nombre d’extincteurs exigé par la loi.

extincteur regles obligatoire

Définition d’un extincteur

Un extincteur est un dispositif destiné à éteindre le feu. Il sert à projeter un agent extincteur à distance pour neutraliser un foyer d’incendie. Dès que le feu est déclaré, l’extincteur va permettre à l’utilisateur d’agir immédiatement. Il faut savoir que les premières minutes sont cruciales dans l’extinction d’un feu. C’est à ce moment qu’il faut intervenir, sinon le foyer d’incendie pourrait devenir incontrôlable. En effet, le brasier peut prendre de la puissance au bout de 4 minutes seulement. Il ne pourra donc plus être éteint par un simple extincteur.

Le contenu de l’extincteur est spécialement pensé pour rompre les effets du triangle du feu. Ce dernier étant la source de l’incendie, il combine trois éléments indissociables : le combustible, matière source du développement des flammes, la substance chimique et l’énergie d’activation. Celle-ci peut être une surchauffe, un frottement fréquent ou un défaut électrique.

Il existe trois types d’extincteurs :

  • l’extincteur à poudre, destiné aux feux de classes C, A et B. Ce modèle intègre un produit chimique permettant d’étouffer les flammes et d’isoler le combustible. Plus rapide, il permet de contrôler les feux de gaz à forte intensité. De plus, c’est le seul appareil adapté aux conditions à température négative.
  • l’extincteur à gaz, dédié aux feux de classes B et E. L’extincteur réduit le taux d’oxygène dans l’air pour étouffer le feu. Il agit ainsi par refroidissement, puisque le gaz sortant est de – 75/– 80 °C. Ce type d’extincteur à gaz est destiné à éteindre les petits feux de liquide, de gaz ou encore de solide.
  • l’extincteur à eau, destiné aux feux de classes A et B. Il contient généralement un additif émulseur pour faciliter la pénétration de l’eau dans le foyer d’incendie. L’extincteur forme une pellicule étanche sur la surface du produit en combustion pour isoler l’air et arrêter l’alimentation du feu
  • l’extincteur à mousse, qui présente le même contenu qu’un extincteur à eau et additif. Ce type d’extincteur est destiné à éteindre les feux de classes B et A.
Extincteurs

Que dit la loi sur les extincteurs ?

En France, il y a une règlementation claire sur les extincteurs. Selon les dispositions du Code du travail, un établissement doit au moins avoir un extincteur portatif à eau pulvérisée, de 6 litres au minimum pour 200 m² de plancher. Chaque niveau doit avoir au moins un appareil. L’exigence est tout autre quand les locaux de travail présentent un risque spécial d’incendie, notamment celui lié au courant électrique. Dans ce cas, le nombre d’extincteurs par niveau doit être proportionnel aux risques.

Quand le risque est très élevé, notamment pour le cas des établissements de type industriel, il faut avoir un extincteur pour 150 m2. Aussi, il est important de déterminer à l’avance le type d’activité exercée par l’établissement.

Selon la loi, l’extincteur doit être visible et accessible. L’installation de ce dispositif est également règlementée. Elle est réalisée par zone délimitée d’une tranche de 200 m2. À noter que la zone peut être un ensemble de pièces ou des espaces destinés aux activités. Une fois les zones connues, les responsables de l’établissement doivent définir le nombre d’extincteurs pour une protection générale, une protection particulière et une protection complémentaire.

Concernant la protection générale, l’exigence diffère selon qu’il s’agisse d’un établissement de type industriel ou tertiaire. Dans le secteur industriel, il est obligatoire de disposer d’un extincteur à eau (9 litres), ou d’un extincteur à poudre (9 kg), ou de trois extincteurs CO2 (2 kg). Pour un établissement tertiaire, il faut un extincteur à eau (6 litres), ou un extincteur à poudre (1 kg), ou deux extincteurs CO2 (5 kg). Tous les appareils doivent suivre la norme CE. Ils doivent notamment se conformer à la directive 97/23/CE du Parlement européen. Aussi, chaque bouteille d’extincteur doit présenter un témoin CE.

Accessoires complémentaires

Dans les ERP (établissements recevant du public), les extincteurs ne sont pas exigés. Néanmoins, certaines installations comme les salles de machinerie ou encore les tableaux électriques peuvent être sources de danger localisé. Ainsi, la loi exige une protection complémentaire.

Le type d’extinction dépend du fait qu’il s’agisse d’un stockage en hauteur de liquide, ou de gaz en intérieur ou en extérieur. Une protection complémentaire est également exigée pour un stockage à plus de 3 mètres de hauteur, à partir de 400 m2. De même, pour une zone dédiée aux activités et travaux de peinture et dont la surface est supérieure à 25 m2.

À noter que la législation n’exige des extincteurs sur roues pour les liquides peu inflammables qu’à partir de 50 000 litres. Il est d’ailleurs recommandé de toujours s’équiper de pelle, de seau et de bac à sable. Ces équipements sont utiles en cas d’incendie. Le sable permet notamment de limiter le développement du feu.

Lieu et conditions d’installation d’un extincteur

L’extincteur doit être installé dans un endroit où le risque d’incendie est le plus élevé. Les zones concernées sont surtout les ateliers, la machinerie et les circuits électriques. Le dispositif doit être fixé sur un poteau ou un mur. L’endroit où il est installé doit être visible et dégagé. Si l’établissement installe plusieurs extincteurs, leur distance de séparation ne doit pas dépasser les 15 mètres.

L’emplacement doit permettre un accès direct à l’appareil. Aussi, l’extincteur doit être fixé à une hauteur de poignée de moins de 1,50 m. Si des extincteurs sont installés à l’extérieur de l’établissement, ils doivent être protégés des intempéries. Un coffret extincteur est par exemple recommandé à cet effet. Ce dispositif permet de protéger l’appareil de l’eau et de la poussière tout en le gardant à portée de main. Ce critère est important puisque l’extincteur sert surtout pour une intervention d’urgence.

La prévention des risques se fait aussi à travers le bonne tenue du registre de sécurité, récapitulant tout le dispositif mis en place selon chaque situation d’urgence possible.

Signalisation des extincteurs

La présence d’extincteurs dans tout établissement doit être indiquée par une signalisation visible par tous. Cela facilite l’accès à l’appareil si jamais un incendie survient. Pour ce faire, il faut poser un panneau extincteur indiquant la présence du dispositif. Il existe des signalisations pour tous les types d’extincteurs, notamment le panneau extincteur B, le panneau extincteur ABC, le panneau extincteur ABF, ou le simple panneau panoramique extincteur.

Concrètement, tous les employés doivent connaître l’emplacement des extincteurs dans l’établissement. Si nécessaire, l’établissement doit poser des consignes préventives sur les murs pour les sensibiliser. Par ailleurs, l’article R4227-39 du Code du travail exige que tous les employés de l’établissement soient en mesure d’utiliser les extincteurs. Pour ce faire, l’entreprise doit organiser des séances d’exercices tous les 6 mois. Afin de compléter ces mesures, il est également possible d’installer un panneau de manipulation des extincteurs, un panneau consignes de sécurité A3 et des consignes de premiers secours à proximité des extincteurs.

extincteur regles obligatoires

Truc en plus

Outre l’obligation concernant les extincteurs, l’établissement peut aussi renforcer la sécurité avec des alarmes. Ces dispositifs servent à prévenir les salariés et les visiteurs de présence d’un éventuel foyer de feux. Pour ce faire, l’établissement devrait utiliser un déclencheur manuel incendie, un détecteur de fumée et un détecteur de monoxyde de carbone. Ces dispositifs servent pour une alerte générale.

tout savoir sur les extincteurs
Retour haut de page