En France, en 2015, l’on a enregistré environ 3,6 morts par jour en raison d’une noyade. Il s’agit d’une asphyxie provoquée par l’entrée d’eau dans les poumons, à la suite d’une immersion. L’irruption d’eau dans les bronches provoque un blocage de l’arrivée d’air, et provoque ainsi l’asphyxie.

Noyade : Quels sont les gestes à avoir ? Formation secourisme Medisafe

Noyade : La conduite à tenir

En été, c’est une habitude pour les familles de faire une baignade en mer. Pour éviter le pire, il faut d’abord se renseigner sur les conditions de baignades près du poste de secours, pour savoir surtout si la baignade à la mer est autorisée ou non.

Par ailleurs, si vous remarquez qu’une personne est en train de se noyer, vous devez essayer de sortir la victime de l’eau, sans toutefois vous mettre en danger.

Vous pouvez ensuite attirer l’attention des personnes à proximité ou des secouristes pour que l’on vous vienne en aide. À défaut, appelez ou faites appeler les secours au 18 ou au 112 sur la plage. Si vous êtes sur un bateau, composez le 196 via votre portable, ou le canal 16 via la radio VHF. En outre, en attendant les secours, placez la victime sur le ventre avec le bassin surélevé et la mâchoire ouverte, et tapez dans son dos pour évacuer l’eau (durée maximale : 30 à 40 secondes).

Dans le cas où la victime présente un arrêt cardiorespiratoire, faites-lui un massage cardiaque (technique et conseils ici )et un bouche-à-bouche rapidement. Pour ce faire, vous pouvez vous servir d’un masque à bouche-à-bouche ou d’un masque bouche à bouche rigide. Afin d’éviter l’hypothermie, couvrez la victime de noyade avec une couverture de survie, ou une simple couverture. En cas de besoin, servez-vous d’un défibrillateur, d’un insufflateur asibag ou munissez-vous d’une mallette O2 Secouriste lors de vos baignades.

Réponse instinctive à la noyade

La « Réponse instinctive à la noyade », proposée par le Dr Franscesco A. Pia fait état de différentes réactions des gens qui sont en train de se noyer :

  • La personne est physiologiquement incapable d’appeler au secours, puisque si le système respiratoire est bloqué, la parole (la fonction secondaire de la respiration) ne peut se produire.
  • La bouche de la victime coule sous l’eau et réapparaît à la surface successivement, mais elle ne peut pas à la fois inspirer, expirer et appeler au secours.
  • Elle ne peut pas non plus agiter les bras pour appeler à l’aide. Elle va juste instinctivement étendre les bras latéralement et appuyer sur la surface de l’eau, en espérant faire un effet levier sur son corps et ainsi pouvoir respirer par la bouche.
  • La victime de noyade n’arrive pas à contrôler par la volonté les mouvements de ses bras. Il lui est difficile de lever le bras pour appeler à l’aide ou pour saisir un matériel de sauvetage.
  • Lors de toute la durée d’une noyade, le corps de la victime reste droit dans l’eau. L’on ne remarque aucun signe de battement de pieds pour se maintenir. Sans l’intervention d’un secours quelconque, la victime ne peut s’agiter à la surface que pendant 20 à 60 secondes avant de se noyer.

Précautions

Pour éviter tout risque de noyade, il ne faut jamais laisser un enfant seul sans surveillance à proximité d’un point d’eau (piscine, mer, lac, baignoire, marre, bassin). Il faut savoir qu’il faut juste 20 cm d’eau et quelques minutes pour provoquer une noyade. Évitez ainsi de vous baigner dans les zones dangereuses, et équipez toujours les enfants de gilets de sauvetage. À titre préventif également, protégez physiquement les piscines, et utilisez des tapis antidérapants dans les baignoires.

Si vous êtes témoin d’une noyade, ne tentez pas de sauvetage au-delà de vos capacités. Pensez à poser une perche ou une bouée à côté de la piscine, ainsi qu’un téléphone à portée de main pour alerter les secours rapidement.

Après la baignade, pensez à sortir tous les objets flottants, jouets, bouées et autres objets ; ainsi qu’à remettre en place le dispositif de sécurité. Si vous avez une piscine en « kit » (qui n’est pas enterrée dans le sol), retirez l’échelle après la baignade pour en condamner l’accès.

Infos en plus

Sur les points d’eau, vous pouvez voir des drapeaux (flammes) de différentes couleurs. Vous devez savoir que :

  • Une flamme verte signifie une baignade surveillée, et l’absence de dangers particuliers,
  • Un drapeau orange ou jaune implique également une baignade surveillée, mais dangereuse,
  • Une flamme rouge indique une baignade strictement interdite.

#noyade #formation #secours #urgence #asphyxie

Retour haut de page