Hypertension : Définition

Pour pouvoir définir ce qu’est une hypertension, il est d’abord utile de connaître ce qu’est la tension artérielle. Il s’agit de la pression de la circulation du sang du cœur vers les organes. Tant l’hypotension (tension trop basse) que l’hypertension (tension trop haute) présentent des dangers sur notre santé.

Ici, l’hypertension artérielle se définit comme une augmentation de la force du sang sur la paroi des artères. Ce grave trouble fait partie des principales causes de mortalité dans le monde et demeure la plus courante parmi les maladies cardiovasculaires.

Hypertension : informations et conseils - Medisafe Le blog des secours

Hypertension : Symptômes

Qualifiée de tueuse silencieuse, l’hypertension artérielle ne présente généralement pas de symptômes distinctifs. Toutefois, certains troubles doivent vous alerter, surtout si votre médecin confirme que vous êtes hypertendu.

Les personnes en surpoids, qui fument, diabétiques ou souffrant d’hypercholestérolémie doivent aussi être attentives aux signaux d’alerte suivants :

  • maux de tête,
  • vertiges,
  • difficultés à se concentrer,
  • essoufflement,
  • bourdonnement d’oreilles,
  • douleurs dans la poitrine,
  • troubles de la vision (papillons devant les yeux),
  • fatigue, etc.

Causes

Souvent, l’hypertension est l’association de plusieurs facteurs et non d’une seule cause. Les causes varient en fonction du type de l’hypertension.

Tout d’abord, il y a l’hypertension primaire, ou essentielle, qui survient dans 90 % des cas. Ici, les principales causes sont :

  • L’âge

Avec l’âge, nos artères deviennent plus rigides, et cela provoque l’augmentation de la tension. C’est pourquoi, plus nous prenons de l’âge, plus nous sommes exposés à l’hypertension.

  • Le sexe

Chez les femmes particulièrement, l’hypertension artérielle se développe soit lors de la grossesse, soit durant l’adoption de la pilule contraceptive, soit à la survenue de la ménopause.

  • L’hérédité

Si vous avez un parent hypertendu, il est certain que vous le deveniez à votre tour, surtout pour un homme.

  • La prise de poids

Plus une personne gagne du poids, plus sa pression artérielle s’élève, ce qui peut entraîner une hypertension. D’ailleurs, plus d’un hypertendu sur deux ayant moins de 50 ans présente une obésité abdominale.

La seconde catégorie d’hypertension est dite secondaire. Celle-ci apparaît généralement suite à une autre maladie. En effet, les maladies rénales ou endocriniennes peuvent être à l’origine d’une augmentation de la pression artérielle.

La prise fréquente de certains médicaments, tels que les anti-inflammatoires, les corticoïdes, les antidépresseurs et les pilules oestroprogestatives peuvent également provoquer une hypertension artérielle.

Facteurs aggravant l’hypertension

Parmi nos habitudes de vie, il existe plusieurs facteurs ayant des effets néfastes sur la pression artérielle et, par conséquent, renforcent l’hypertension.

L’on peut citer :

  • le sel qui, consommé excessivement, augmente le risque d’élévation de la pression artérielle;
  • le tabac, car il produit des substances néfastes pour nos artères et favorise l’accumulation de plaques de cholestérol;
  • l’alcool, consommé excessivement (plus de trois doses par jour pour les hommes, et deux doses pour les femmes), augmente la pression artérielle, et pire, il diminue l’efficacité des médicaments antihypertenseurs;
  • le manque d’activité physique, surtout accompagné d’un mode de vie sédentaire;
  • le stress, qui ne cause pas en lui-même l’hypertension, mais peut provoquer une augmentation de la pression artérielle;
  • le manque de sommeil conduit à un état de stress et développe une tension élevée.

Chiffres clés

Depuis longtemps, les maladies cardiovasculaires ont été la première cause de la mortalité en France. 15 millions d’individus ont une tension de plus de 14/9, ce qui représente près de 20 % de la population. Plus de 11 millions d’entre eux suivent des traitements contre l’hypertension artérielle quotidiennement, avec plus de la moitié âgée de 65 ans et plus.

Chaque année dans le pays, on compte près de 150 000 morts causées par des complications cardiovasculaires.

Ces sujets ont tous fait l’objet d’une hypertension très fréquente. Néanmoins, actuellement, près de 50 % des Français hypertendus sont pris en charge et bénéficient de l’affection de longue durée ou ALD. Ainsi, la totalité du traitement est remboursée par la collectivité en fonction de la gravité ou de la complication de leur hypertension artérielle.

Sur l’échelle mondiale, environ 7 millions de personnes perdent la vie suite à une hypertension artérielle. Plus de 1 milliard de la population mondiale prennent des médicaments contre l’hypertension tous les jours.

Conseils

Pour prévenir l’hypertension, vous pouvez adopter des règles de vie simples en complément des traitements médicaux, si vous en suivez déjà :

  • si vous comptez parmi les personnes à risques, c’est-à-dire celles qui développent plusieurs facteurs favorisant l’hypertension, mesurez régulièrement votre tension (chez un médecin, en pharmacie ou chez vous à l’aide d’un appareil adapté);
  • faites de l’exercice physique de manière régulière, en choisissant les sports modérés, notamment le vélo, la marche, le jogging, etc;
  • faites un rééquilibrage alimentaire en priorisant les légumes verts et fruits, et en réduisant l’apport de graisses animales et en sel;
  • arrêtez le tabac, et surtout la consommation d’alcool, pouvant être limitée à deux verres par jour tout au plus.

Tests

Il existe différents critères vous permettant d’évaluer votre risque cardiaque :

  • Le sexe : homme ou femme
  • La tranche d’âge : si vous avez moins de 45 ans, entre 45 et 50 ans, entre 50 et 65 ans, ou plus de 65 ans
  • L’hérédité : si vous avez un parent soigné, ou a été soigné pour une hypertension artérielle, l’un de vos frères ou l’une de vos sœurs
  • L’habitude alimentaire : si vous avez tendance à rajouter du sel dans votre assiette, à manger salé, ou également à ne pas cuisiner salé, à rajouter ou non du sel
  • La fréquence d’une légère activité physique : jamais, moins de 3 h par semaine, au moins 3 h par semaine.

Supposons que vous soyez un homme de 47 ans, vous aimez manger salé et ne pratiquez jamais d’activité physique, ou qu’un de vos parents a déjà été traité pour une hypertension. Cela peut vous faire développer un risque d’hypertension.

#hypertension #information #conseil #symptômes #facteurs

Retour haut de page