Le port des masques de protection respiratoire permet d’éviter la contamination d’une maladie par voie aérienne. Il est également recommandé aux personnes exposées à des produits chimiques, radioactifs et/ou cancérigènes. Pour vous aider à bien choisir le type de masque de protection qu’il vous faut, nous vous proposons ce guide complet, à travers lequel vous en apprendrez davantage sur l’utilité de ce consommable médical.

Les masques de protection : Quand et comment les utiliser ? - Medisafe

L’importance des masques de protection face aux contaminations biologiques et chimiques

Il s’agit d’un appareil de protection type demi-masque. En clair, il couvre le menton, le nez ainsi que la bouche. Le masque de protection doit respecter des normes strictes et passer des tests d’efficacité avant d’être mis sur le marché. Le niveau d’efficacité d’un masque de protection respiratoire est évalué selon son taux de filtration et son taux de fuite vers l’intérieur. En ce qui concerne les masques FFP (Filtering Facepiece Particles), la norme EN 149 les classifie en trois catégories distinctes : FFP1, FFP2 et FFP3.

Un masque de protection peut être porté par un malade pour éviter de contaminer son entourage. En effet, il empêche les gouttelettes de salive et d’autres sécrétions de se propager. Pour cela, c’est un masque chirurgical qu’il faut. Un médecin, un chirurgien, un pharmacien ou un professionnel de laboratoire peut également en porter pour préserver l’hygiène des outils et des produits qu’il manipule.

D’un autre côté, un individu sain qui souhaite se protéger d’une éventuelle contamination doit plutôt s’orienter vers un masque FFP. Un masque FFP, également appelé appareil de protection respiratoire, sert à protéger la personne qui le porte contre l’inhalation de gouttelettes et de particules qui circulent dans l’air et qui peuvent renfermer des agents infectieux.

Mais les masques de protection respiratoire FFP ne sont pas seulement utilisés dans le milieu médical. Ce sont des appareils de qualité supérieure qui respectent des normes strictes et qui sont aussi adaptés au milieu professionnel. Ils protègent de la poussière, des fines particules toxiques et cancérigènes, et des virus. Ainsi, tous les employés exposés à des risques biologiques et chimiques doivent en porter sur leur lieu de travail.

Les masques de protection : Quand et comment les utiliser ? - Medisafe

Les professionnels exposés aux contaminations biologiques

Les professionnels agricoles sont souvent exposés à de nombreux risques biologiques à cause de leur contact permanent avec les animaux. C’est également le cas des ouvriers travaillant dans les stations d’épuration. Les eaux usées abritent toutes sortes de micro-organismes nuisibles à la santé. Par ailleurs, les professionnels des laveries et des blanchisseries industrielles sont également concernés puisqu’ils manipulent des vêtements sales pouvant être porteurs de bactéries ou de virus. En outre, les personnes qui travaillent dans le secteur de l’agroalimentaire, de la restauration collective et dans les abattoirs doivent porter des masques de protection pour préserver la santé publique.

Les professionnels exposés aux contaminations chimiques

Les professionnels qui doivent souvent utiliser des produits chimiques sont censés porter un masque de protection durant leurs heures de travail. C’est notamment le cas des ouvriers de l’industrie textile, de l’artisanat, du bricolage, et des agents d’entretien. L’appareil protège ainsi des poussières fines comme la silice, le graphite, le soufre, le charbon, etc. Les masques de protection respiratoire peuvent également protéger des particules extrêmement fines comme le plomb, l’amiante et les fibres céramiques.

Exposition chimique

Quand utiliser un masque de protection ?

Si vous ne travaillez dans aucun des secteurs énumérés ci-dessus, il se peut que vous ayez besoin de porter un masque de protection respiratoire FFP si vous vous rendez à un endroit à risque. Ainsi, le port de ce genre d’appareil est indispensable lorsque :

  • Vous reconnaissez l’odeur d’un contaminant.
  • Le taux d’oxygène dépasse les 17 %.
  • Vous savez qu’une épidémie ou une pandémie a envahi les lieux.

Les différents types de masques de protection respiratoire

Comme nous l’avons vu, il existe plusieurs types de masques de protection, que nous allons détailler dans cette section.

Le masque de protection chirurgical

Ce type de masque, que l’on appelle également masque antiprojections, est à destination des malades contagieux, puisqu’il sert à éviter la propagation des sécrétions lorsqu’ils expirent. Bien évidemment, l’appareil bloque également l’émission aérienne des gouttelettes de salive. Il faut le mettre dans un petit sac en plastique puis le jeter dans une poubelle à couvercle dès qu’il est mouillé ou souillé. Ensuite, vous devez vous laver les mains avec du savon et de l’eau claire.

Les masques de protection FFP

Les masques de protection FFP : Quand et comment les utiliser ? - Medisafe

Les masques FFP sont destinés aux personnes en bonne santé et qui souhaitent le rester. Ils protègent des bactéries et des virus, mais aussi des autres particules dangereuses potentiellement cancérigènes et/ou radioactives. Medisafe propose justement des masques FFP de grande qualité, que l’on peut classer selon 3 catégories différentes : les masques FFP1, FFP2 et FFP3.

Le masque de protection FFP1 Medisafe

Il s’agit d’un masque anti-poussière que l’on utilise généralement pour bricoler ou pour faire un grand ménage. Il a la capacité de filtrer 70 % à 80 % de particules d’une taille maximale de 0,6 μm et permet une fuite de 22 % ou moins vers l’intérieur. Il protège donc contre l’inhalation de poussières non fibrogènes et non toxiques. En revanche, il ne convient pas aux environnements présentant des aérosols et/ou des poussières dangereuses et nocives.

Le masque de protection FFP2 Medisafe

Ce type de masque garantit une meilleure protection contre les poussières solides et liquides, mais aussi contre les aérosols toxiques et les fumées. Son port est donc conseillé pour prévenir certains virus comme la grippe aviaire, la grippe H1N1 ou encore le coronavirus. Il offre 94 % de filtration de particules, voire plus, ainsi que 8 % de fuite vers l’intérieur au maximum. C’est le masque qu’il faut pour éviter d’inhaler des agents infectieux transmissibles par voie aérienne.

Le masque de protection de classe FFP2 convient également aux environnements de travail où l’air ambiant est composé d’agents toxiques et mutagènes. Il est notamment recommandé aux travailleurs du secteur de la métallurgie et de l’exploitation minière. Mais attention, la concentration en polluants ne doit en aucun cas excéder 10 fois la valeur limite d’exposition professionnelle.

Le masque de protection FFP3 Medisafe

C’est le type de masque de protection respiratoire le plus performant au niveau de la filtration. En effet, il filtre entre 99 % à 100 % d’aérosols et ne permet au maximum que 2 % de fuite vers l’intérieur. C’est l’appareil idéal pour se protéger des très fines particules, dont l’amiante, des fumées et des aérosols toxiques et nocifs. Il protège aussi des substances cancérigènes et radioactives. Vous pouvez également le porter pour une protection optimale contre les virus.

Les masques FFP3 protègent mieux contre les différentes affections des voies respiratoires. Ils sont également adaptés aux environnements de travail où la concentration d’aérosols nocifs peut atteindre 20 fois la valeur limite d’exposition professionnelle (pas plus !). En général, ils sont utilisés dans le secteur de la fabrication de produits chimiques.

Tableau récapitulatif

TYPE DE MASQUE POPULATION CIBLE FONCTIONS
Masque chirurgical Malades contagieux – évite la propagation des sécrétions – bloque l’émission aérienne de gouttelettes de salive
Masque FFP1 Individus exposés à des poussières fines non toxiques – évite l’inhalation de poussières fines non-fibrogènes et non toxiques
Masque FFP2 Individus exposés à des particules fines et toxiques – protège contre les particules toxiques – protège contre les virus et autres agents infectieux transmissibles par voie aérienne – protège contre les aérosols toxiques et les fumées
Masque FFP3 Individus exposés à des particules très fines et toxiques – protège contre l’amiante, les substances radioactives et cancérigènes – protège contre les affections des voies respiratoires

#masque #protection #quand #comment #formation

Retour haut de page