La luxation désigne une rupture de continuité articulaire par la séparation de deux extrémités osseuses qui se maintiennent entre elles. Désignée dans le langage courant par le terme déboîtement. Elle est souvent confondue aux entorses, les plus fréquentes des lésions traumatiques d’une articulation (près d’un quart des accidents).

Les luxations, pour leur part, ne représentent que 2 % des lésions rencontrées en traumatologie. Elles surviennent généralement au niveau des épaules, du genou et des doigts. Dans des cas rares, le coude et la hanche peuvent aussi en être sujets.

Luxation : Comment réagir ? - Les gestes qui sauvent - Medisafe Le Blog

Symptômes

Les symptômes d’une luxation sont facilement reconnaissables, à savoir :

  • une douleur souvent importante;
  • une difficulté, voire une impossibilité à bouger l’articulation atteinte;
  • une articulation gonflée et une déformation souvent visible;
  • dans le cas où la luxation est accompagnée d’une lésion nerveuse, une sensation d’engourdissement et de fourmillement.

Diagnostic

La luxation se diagnostique facilement de par l’intensité des douleurs qu’elle provoque et la déformation de l’articulation atteinte. Le médecin peut également l’identifier en effectuant de simples palpations lorsque la cavité articulaire est vide. Une radiographie permet, par ailleurs, d’écarter toute lésion secondaire associée (fracture osseuse, déchirure des ligaments ou de la capsule, etc.).

Traitement de la luxation

Une articulation luxée ne peut, et ne doit être remboîtée que par un médecin. Sauf dans des rares cas comme en sport. Il est en effet courant sur un terrain de sport qu’une personne ayant suivi des cours de secourisme sache prendre en charge ce type de lésion. Toutefois, pour éviter tout risque de récidive et de complication, il est fortement conseillé de toujours alerter les secours ou de conduire la victime dans le centre de soins le plus proche, si cette dernière peut se déplacer.

La réduction d’une luxation étant très douloureuse, le médecin le réalise souvent sous :

  • antalgique,
  • anesthésie locale,
  • gaz décontractant pour les enfants,
  • ou même sous anesthésie générale pour une lésion importante d’une grosse articulation.

Une fois l’articulation remise en place, le patient doit rester immobile sur une courte durée pour permettre la cicatrisation des ligaments.

Différence entre entorse et luxation

Ainsi, comme mentionné plus haut, les luxations sont souvent confondues aux entorses.

Ces deux lésions ont en effet certains points communs, dont

  • leur survenue à la suite d’un choc,
  • et le fait qu’elles soient associées à une fracture.

Pour les différencier, il faut savoir qu’en cas d’entorse, les extrémités osseuses ne se déplacent pas, et seul un ligament est lésé. Dans le cas d’une luxation, les extrémités osseuses sont séparées et tous les ligaments sont lésés.

Conseils

Par conséquent, immobiliser et refroidir sont les premiers gestes à réaliser lorsqu’une articulation est luxé. En attendant les secours, la douleur ressentie par la victime peut être soulagée à l’aide d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires.

Et, comme la luxation survient toujours accidentellement, il n’existe pas vraiment de mode de prévention spécifique. Néanmoins, il est important de maintenir les articulations en bonne santé; et ce, en entraîner régulièrement les muscles, et en effectuant des exercices de coordination. En outre, durant toute activité sportive, utiliser des équipements adaptés et avoir un comportement défensif aident à se protéger des chutes et accidents.

#urgence #luxation #secours #entorse #épaule

Retour haut de page