À l’arrivée du printemps ou lors des changements de saison, de nombreux maux et troubles respiratoires apparaissent, voire s’aggravent. Au printemps en particulier, lors de la floraison des plantes, les pollens se propagent considérablement à l’air libre, et sont aspirés jusqu’aux poumons. Nez qui coule, fièvre, maux de tête, fatigue… autant de symptômes sont liés aux maladies du printemps (asthme, rhume, rhinite…). De plus, leur développement profite nécessairement du changement de la température liée à la saison, et d’une baisse de régime des défenses immunitaires de l’organisme. Tour d’horizon de ces maladies du printemps qui nous sont souvent récurrentes.

maladies printemps

Le rhume

Le rhume est une infection virale, contagieuse, que le système immunitaire ne réussit pas à empêcher. Contrairement à la grippe, le rhume se traduit par un nez qui coule, des éternuements, un mal de gorge, une légère fatigue ou un peu de fièvre.

Comme l’origine du rhume est virale et non bactérienne, les antibiotiques sont sans effet. Le traitement vise plutôt à atténuer ses symptômes grâce à des décongestionnants sous forme de comprimés, de capsules, de solutions hypertoniques ou de tampons au menthol. Des inhalateurs peuvent également les accompagner pour la vapeur ou la fumigation. Une série de sérum physiologique dédiée à l’hygiène nasale peut également être utile, en particulier pour les enfants.

Des habitudes d’hygiène et de vie sont recommandées afin d’éviter le rhume, notamment des mains lavées régulièrement, la bouche et le nez couverts lors des éternuements, une bonne alimentation…

maladies printemps

La rhinite allergique

La rhinite allergique est une forme d’irritation qui résulte d’une sensibilisation anormale et excessive du système immunitaire. Ce processus s’active lorsqu’une substance étrangère, dénommée « allergène » pénètre l’organisme.

La rhinite allergique se traduit par une congestion nasale, des éternuements excessifs, un écoulement nasal ou des démangeaisons au nez. Si ces symptômes sont légers, les médecins ou les allopathes prescrivent généralement des antihistaminiques, des décongestionnants, ou conseillent juste au patient de rincer régulièrement les voies nasales avec de l’eau salée ou du sérum physiologique.

Éviter la rhinite allergique, c’est avant tout empêcher toute exposition aux allergènes connus (pollen, la moisissure, les poils d’animaux ou d’autres particules), ou bien se couvrir le nez et la bouche en sortant, lors d’un vent fort.

maladies printemps

L’asthme

L’asthme est une maladie inflammatoire des voies respiratoires, au niveau des poumons, et qui peut s’aggraver vers une crise au printemps. Ses symptômes comprennent des épisodes de respiration difficile et sifflante, accompagnées de toux sèche, d’oppression thoracique et d’essoufflement.

Lorsque l’asthme n’est pas de nature chronique, le traitement constitue à atténuer et à faire disparaître ces symptômes. Les traitements ont pour objectif de faciliter la respiration et d’augmenter l’ouverture des bronches. La plupart des médicaments sont pris par inhalation, nécessitant parfois des matériels comme les inhalateurs. Des capsules, des comprimés, des solutions hypertoniques ou des tampons au menthol peuvent également être prescrits pour accompagner les symptômes. Enfin, un nettoyage régulier des voies nasales est recommandé avec l’usage de sérum physiologique.

maladies printemps

La gastroentérite

La gastroentérite est une inflammation aiguë de la muqueuse de l’estomac et celle de l’intestin. Vomissements, diarrhées, fièvre, sang dans les urines ou les selles, mal de ventre… peuvent être les signes d’une gastroentérite.

Lors d’une gastroentérite, il faut avant tout obtenir l’avis d’un professionnel médical avant la prise de médicament contre les vomissements ou la diarrhée, afin de ne pas l’aggraver. Il faut éviter absolument la prise de boissons à base de cola, de breuvages gazeuses ou de jus de fruits.

Les mesures d’hygiène sont par contre préconisées, notamment un lavage régulier des mains avec du gel hydroalcoolique ou du savon. Il est également nécessaire d’assainir les outils et équipements utilisés au quotidien grâce à des produits de désinfection.

maladies printemps

L’ostéoporose

L’ostéoporose est une affection caractérisée par une perte de la résistance des os pouvant mener aux fractures. Les os se fragilisent par manque de minéraux, comme le calcium ou le phosphore. Elle se manifeste en particulier lors des changements de saison ou après une exposition prolongée au soleil durant le printemps. L’ostéoporose n’est donc pas une maladie, mais un processus lié davantage au vieillissement et à une habitude de vie.

Les symptômes de l’ostéoporose ne sont pas directement visibles, pourtant ils se développent chez les personnes âgées, ceux qui ont des antécédents familiaux ou chez les femmes ayant une ménopause précoce. La perte osseuse ne se remarque souvent qu’après une fracture liée à une chute.

maladies printemps

Pour ceux qui s’exposent constamment au soleil, des crèmes solaires ont été conçues afin de protéger les couches supérieures de la peau sans les graisser.

Retour haut de page