Au retour du soleil et du beau temps, les cas de noyade sont récurrents en mer ou dans les piscines. Profiter pleinement d’une séance de baignade constitue avant tout à prendre les bonnes dispositions, afin d’éviter tout risque d’accident pouvant mener à une noyade. Le point sur le phénomène de noyade à l’origine de près de 500 décès annuels en France.

La noyade, c’est quoi ?

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit la noyade comme l’état d’insuffisance respiratoire, mortel ou non, qui résulte de la submersion ou de l’immersion du corps d’un individu dans un milieu liquide. La personne est ainsi victime de la noyade lorsque le liquide dans lequel elle est plongée pénètre ses voies respiratoires, et l’empêche de respirer normalement. La noyade n’entraîne pas systématiquement la mort de l’individu, mais peut laisser des séquelles, selon les circonstances de l’accident.

Noyade

Quelques chiffres et informations sur les cas de noyade en France

Une étude réalisée par l’organisation Santé Publique France dévoile en 2018 que, sur les 2 255 noyades survenues cette année, 1 169 noyades sont d’origine accidentelle, ayant entraîné 254 décès ; 109 noyades sont intentionnelles (suicide ou agression), ayant causé 55 décès ; et 977 noyades d’origine indéterminée ont donné lieu à 183 décès. En mer, les victimes de noyade sont à majorité des adultes de plus de 45 ans ayant un problème de santé. Par contre, dans les piscines, les enfants de moins de 6 ans en sont victimes faute de surveillance d’un adulte. Sachant qu’un enfant peut se noyer en moins de 3 minutes sans aucun bruit, et juste à 20 cm sous l’eau. Enfin, il apparaît que 5 % des jeunes Français de 15-24 ans affirment ne pas savoir nager, contre 35 % chez les 65-75 ans.

Noyade

Les obligations en matière de sécurité contre les risques de noyade

Les conditions de baignade en mer peuvent être plus difficiles que celles dans une piscine. Par conséquent, aucune personne n’est jamais à l’abri d’un accident suite à une chute, de mauvaises conditions de baignade (temps, force des vagues…), ou un manque de sécurisation des lieux. Plusieurs dispositifs obligatoires sont ainsi mis en place en matière de sécurité et de prévention contre les noyades :

Autour de la piscine :

  • Depuis le 1er janvier 2006, chaque piscine privée doit être équipée d’au moins une des 4 installations suivantes : alarme, volet roulant, barrière ou abri.
  • Une perche ou une bouée doit être gardée à portée de main, près de la piscine, ainsi que d’un téléphone portable pour avertir les secours en cas de noyade.
  • Un sol glissant autour d’une piscine doit être entretenu régulièrement pour prévenir les chutes.

En mer :

  • Des consignes de sécurité sont clairement énoncées près des zones de baignades surveillées.
  • En vue d’une intervention rapide des sauveteurs, un système de drapeaux permet d’informer les nageurs : le rouge indique que la baignade est interdite ; l’orange signale que la baignade est dangereuse, mais surveillée ; et le vert indique une baignade sans danger et surveillée.
Noyade

Les bonnes pratiques pour éviter tout risque de noyade

La première bonne pratique pour éviter la noyade est de ne jamais surestimer son propre niveau de nage et les conditions dans lesquelles se baigner. Afin de prévenir les risques de noyade, certaines précautions demeurent essentielles :

La sensibilisation

Avant de se baigner, il faut sensibiliser les nageurs sur les dangers que l’eau représente. Un enfant ne doit pas s’approcher de la piscine, pour y jouer ou courir, sans la surveillance d’un adulte. Pour un adulte, l’attention est de mise contre les vagues et les courants d’eau en mer.

L’apprentissage

Il est essentiel que les enfants apprennent à nager dès l’âge de 5 ou 6 ans. De même, il est important que les personnes âgées puissent se former aux gestes de secours pour savoir réagir face à une situation de noyade.

L’accompagnement

Les plus jeunes doivent toujours être accompagnés, en les équipant au mieux de maillots de bain à flotteurs et de brassards homologués (normalisation CE et NF 13138-1), notamment en mer. Les personnes adultes doivent se relayer en permanence autour d’une piscine pour surveiller les enfants.

La vigilance

La vigilance consiste également à aller se baigner de préférence avec un enfant. L’adulte peut rester autour de la piscine quand l’enfant est sorti de l’eau. Il est également nécessaire d’enlever tout jouet qui flotte à la surface de l’eau, afin de ne pas attirer l’enfant.

Les dispositifs de sauvetage et de sécurité

Privilégiez des matériels de signalisation et de premiers secours complets et opérationnels : le sifflet hurleur, le sifflet de détresse, le sifflet de survie, l’avertisseur de brume, le miroir homme à la mer, le gilet de sauvetage enfant, le gilet de sauvetage 100 N, le gilet de sauvetage 150 N, la trousse de secours bateau, la valise de secours bateau, la planche de réanimation, les bouées couronne, le masque bouche-à-bouche ou le masque bouche-à-bouche porte-clés.

Noyade

Ce qu’il ne faut jamais faire :

Certaines précautions sont à éviter absolument pour éviter d’emblée les cas de noyade, ne jamais :

  • Laisser les enfants seuls dans l’eau.
  • Aller se baigner directement après avoir pris un repas copieux.
  • Consommer et abuser de l’alcool avant une baignade.
  • Rentrer trop rapidement dans l’eau après une longue exposition au soleil.
  • Chercher à lutter contre la force du courant et des vagues en mer au risque de s’épuiser.

Conseils supplémentaires

Des troubles respiratoires graves peuvent s’aggraver chez une personne victime d’une noyade et mener au décès. Si elle est inconsciente et respire, appelez le SAMU (15) ou les pompiers (18 ou 112). Si elle est inconsciente et ne respire pas, procédez à une réanimation cardiaque dans l’attente des secours.

Par ailleurs, quelques sites informent sur les dispositifs de sécurité à savoir sur les risques de noyade, le site de :

  • l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) autour des noyades et baignades
  • la DGCCRF informant que les « réflexes anti-noyade », prévention et protection
  • des sapeurs-pompiers sur les risques de noyade

 

Retour haut de page