Une personne inconsciente est l’état d’une victime qui ne réagit à aucune forme de stimulation (petit pincement, tapotement sur la joue…), ou ne répond à aucune question.

Sa respiration peut être interrompue, et s’associe à un pouls faible, signe d’une activité cardiaque anormale. Les causes en sont multiples :

  • d’origine traumatique : suite à un accident ou un malaise grave
  • d’ordre médical : intolérance à un médicament ou à une intervention chirurgicale
  • d’ordre physique : cas d’obésité ou une femme enceinte
  • de nature toxique : ingestion d’un aliment ou d’une substance dangereuse

Les dispositions de secours

Normalement, la fréquence cardiaque d’une personne inconsciente doit être régulière, à moins d’une chute de sa tension artérielle. Celle-ci s’observe grâce au rythme des battements de son cœur, palpable au niveau de l’un des 3 points suivants :

  • le côté gauche de son poignet (paume de la main posée en avant)
  • le pli de l’aine (au milieu)
  • ainsi qu’au cou

Si la victime ne présente aucun signe de pulsation, voici comment procéder en vue de stimuler une activité cardiaque :

  • Allonger la victime sur le sol
  • Dévêtir la partie thoracique
  • Poser le talon de votre main dans le creux de son sternum (entre ses deux seins)
  • En gardant les bras tendus, appuyer avec l’autre main en exerçant une pression au niveau de la poitrine. Comprimer le thorax à hauteur de 3 à 4 cm de profondeur.
  • Relâcher la poitrine, puis reprendre la compression jusqu’à ce que la victime reprenne conscience.

La libération des voies aériennes

Libérer les voies respiratoires d’une victime inconsciente lui constitue un geste de premier secours :

  • Allonger la victime sur le sol
  • Dévêtir la partie thoracique pour la libérer de toute forme de resserrement
  • Poser une main sur son front, puis une autre main sous son menton
  • Soulever légèrement le menton de la victime pour décoller sa langue
  • Ramener délicatement sa tête en arrière pour maintenir l’épiglotte ouverte.

Apprécier la respiration

Pour apprécier la respiration d’une victime inconsciente, il faut placer votre joue au niveau de sa bouche afin de ressentir son souffle.

Vous pouvez également mettre un miroir sous son nez pour voir apparaître de légères buées, signe d’une activité respiratoire.

Dans le cas contraire, procéder au bouche-à-bouche :

  • Allonger la victime sur le sol
  • Basculer légèrement sa tête en arrière
  • Placer votre main droite sur son front, puis pincer son nez avec le pouce et l’index
  • Maintenir sa bouche ouverte en soulevant légèrement son menton de la main gauche
  • Poser idéalement un linge fin sur sa bouche
  • Insuffler lentement de l’air, de façon régulière en posant votre bouche sur celle de la victime
  • 2 insufflations, d’1 seconde chacune, pourront réactiver son mouvement respiratoire.

Conseils

Une personne inconsciente ne dispose d’aucun réflexe. Par conséquent, dans l’attente des secours, privilégiez une position pour lui assurer la respiration.

#personne #inconsciente #secours #cardiaque #réanimation

Retour haut de page