Informations générales et politiques

Afin d’assurer la sécurité des automobilistes, en arrêt d’urgence ou en panne, le gilet de sécurité (gilet jaune) et le triangle de présignalisation sont désormais obligatoires pour tous les véhicules. Cette mesure a été prise par le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) le 13 février 2008. Ces équipements complètent dorénavant les deux feux de détresse sur la bande d’arrêt d’urgence.

Les contrevenants à cette mesure sont passibles d’une contravention de la quatrième classe, notamment une amende minorée de 90 € ou forfaitaire de 135 €. En cas d’absence du gilet jaune dans son véhicule, le conducteur devra aussi s’acquitter de 11 euros.

gilet de sécurité

Les dates importantes

  • 13 février 2008 : le gilet de sécurité et le triangle de présignalisation sont devenus obligatoires dans les véhicules selon une décision du CISR
  • 30 juillet 2008 : décret d’application n° 2008-754 portant sur la décision du CISR
  • 6 août 2008 : mise en place d’un contrôle de conformité pour les triangles de présignalisation
  • 1er octobre 2008 : mise en vigueur de la législation sur l’obligation de possession du gilet jaune et du triangle de présignalisation. Elle concerne tout conducteur et passager d’un cycle hors d’une agglomération.
  • 11 mai 2011 : décision du CISR rendant obligatoire le port de blouson avec des bandes rétro-réfléchissantes, ou de gilet de haute visibilité pour les usagers de motocyclette, de tricycle de 125 cm3 et plus.
  • 7 mai 2015 : mise en vigueur du décret n° 2015-514 relatif à la détention et au port du gilet de haute visibilité
  • 1er janvier 2016 : mesure imposant aux conducteurs de deux et trois-roues motorisés d’avoir un gilet de haute visibilité à bord de leur véhicule, afin d’être constamment visibles lors d’une panne ou d’un accident.

Qui est concerné par cette obligation ?

Depuis le 1er janvier 2016, l’obligation de porter un gilet jaune concerne toute personne à bord d’un cycle, ainsi que son passager, circulant hors agglomération, durant la nuit et le jour, quand la visibilité est insuffisante. En cas d’accident, cet équipement assure leur meilleure visibilité par d’autres conducteurs ou usagers de la route.

Le gilet de sécurité

  • Obligations / Caractéristiques

Le gilet de sécurité, ou gilet jaune, est un équipement de protection individuelle (EPI) améliorant la visibilité du conducteur quand le champ de vision est insuffisant. En effet, il est important que le conducteur soit mieux perçu par les autres usagers de la route quand il sort de son véhicule.

  • Mode d’emploi

De nuit comme de jour, avant de sortir de sa voiture, et à la suite d’un arrêt d’urgence, le conducteur doit obligatoirement porter le gilet de sécurité. Celui-ci doit être placé sous un siège du véhicule, dans la boîte à gants ou dans tout autre endroit facilement accessible. Revêtu de son gilet de sécurité, le conducteur sur l’autoroute doit sortir de sa voiture du côté passager et se mettre en sécurité derrière les glissières.

  • Infos supplémentaires

Suite à la publication des mesures sur l’obligation d’avoir à disposition le gilet de sécurité et le triangle de signalisation, une campagne sur la sécurité routière a été menée en 2008 avec Karl Lagerfeld. Ce grand nom de la mode rappelle la nécessité de ces équipements : « C’est jaune, c’est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut vous sauver la vie ».

Le triangle de signalisation

  • Obligations / Caractéristiques

Le triangle de signalisation doit toujours être à bord du véhicule. Cet équipement répond à des normes strictes et doit être homologué (marquage E 27 R). Il doit également être soumis à divers tests comme la résistance mécanique, la résistance à l’eau et au vent, ainsi qu’aux intempéries et aux carburants. Selon la réglementation en vigueur, les triangles doivent être composés de matériaux fluorescents, réfléchissant à la lumière.

  • Mode d’emploi

Après avoir revêtu son gilet de sécurité, le conducteur place son triangle de signalisation sur la chaussée. La distance requise entre le véhicule en arrêt et le triangle est d’au moins 30 mètres. Si le véhicule se trouve dans un virage, le triangle doit être obligatoirement placé en amont de l’entrée de ce virage. Même si cet équipement est installé, le conducteur doit toujours allumer les deux feux de détresse du véhicule.

  • Infos supplémentaires

L’installation du triangle de signalisation n’est pas obligatoire pour les personnes handicapées. En effet, elles ne doivent rien tenter pour créer un risque supplémentaire. En cas de panne, elles doivent utiliser les feux de détresse et appeler du secours par téléphone. Par contre, les deux équipements doivent toujours être disponibles dans la voiture, puisque d’autres personnes valides présentes dans le véhicule peuvent les utiliser.

Les équipements indispensables supplémentaires

Outre le kit de gilet de sécurité et de triangle de signalisation, les automobilistes doivent également avoir une trousse de secours. Celle-ci servira pour les éventuels accidents ou malaises en cours de route. La trousse comprend une couverture de survie, des compresses stériles, une paire de ciseaux, des pansements adhésifs et des bandes extensibles.

#information #sécurité #véhicule #gilet #jaune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour haut de page