Pratique d’un sport, mauvaise chute ou accident, les fractures sont assez courantes et les causes en sont multiples et diversifiées. La fracture consiste en une rupture de la continuité d’un os des membres. On distingue alors la fracture fermée et la fracture ouverte, sur laquelle le risque d’infection est très élevé. La fracture fermée consiste en une cassure de l’os, qui n’est pas associée à une plaie ouverte. Tandis que la fracture ouverte affiche une plaie en communication avec la fracture.

broken-arm-1188175_1920

Comment repérer une fracture ?

Si la plupart des victimes de fracture se trouvent être des personnes de plus de 70 ans, la fracture peut atteindre les personnes de tout âge. Le plus souvent suite à un traumatisme important. Repérer une fracture lors d’une chute est relativement facile, puisque la victime ou les proches entendront un craquement plus ou moins fort. Le sujet va ressentir une forte douleur qui s’amplifie quand il tente de bouger le membre fracturé. Par la suite, la zone fracturée va irrémédiablement se gonfler, et donc se déformer considérablement. Dans tous les cas, il faudra faire faire un bilan radiographique en milieu hospitalier pour mieux diagnostiquer la fracture.

Comment la traiter ?

La recommandation officielle est d’avertir les secours en cas de traumatisme, quel que soit le niveau de gravité. Si la fracture est localisée au niveau

  • de l’avant-bras ou
  • du poignet,

la victime peut facilement se déplacer pour rejoindre rapidement l’hôpital le plus proche.

Dans certains cas, il vaut mieux éviter de bouger le membre fracturé, au risque d’aggraver les lésions, notamment en cas de fractures ouvertes. Généralement, le sauveteur doit procéder à l’immobilisation du membre touché, avant de rejoindre le centre de soins le plus proche. Pour cela, il peut se servir d’attelles à dépression avant-bras pour immobiliser le membre en cas de cassure. Dans la même hypothèse, il peut également se servir d’une écharpe triangulaire ou d’un morceau de tissu plié en triangle. Ce dernier sera nouer derrière le cou de la personne. Les attelles en PVC ou encore l’attelles boston sont également très efficaces pour :

  • à la fois maintenir le membre fracturé,
  • et aider à soulager la victime.

La règle fondamentale en cas de fracture (ouverte ou fermée) au niveau des membres inférieurs, est de ne pas appuyer le membre touché jusqu’à ce que le bilan médical soit effectué en milieu hospitalier. Pour des cas bénins comme une entorse à la cheville, le sauveteur peut aider la victime à rejoindre le centre de soin, en aidant cette dernière à se déplacer sans s’appuyer sur le membre atteint. Dans d’autres cas plus graves et en attendant l’évacuation par les secours (SAMU, pompiers), le sauveteur peut essayer de caler le membre fracturé, sans chercher à déplacer la victime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour haut de page