Un traumatisme crânien est un choc reçu sur la tête ou consécutif à une chute. Il peut provoque un simple mal de crâne temporaire ou un saignement superficiel au niveau du cuir chevelu. Toutefois, un traumatisme crânien peut provoquer une fracture du crâne ou des lésions cérébrales. En cas de doute, il est recommandé de consulter un médecin.

L’on peut par ailleurs classer les traumatismes crâniens en trois groupes selon le niveau de risque de complication : risque faible, modéré et sévère.

traumatisme_cranien

 

  • Les symptômes

 

La victime d’un traumatisme crânien va présenter des signes évidents de somnolence, et sera sujette à des nausées, des maux de tête et des vomissements répétés.

Dans des cas extrêmes, la personne peut être sujette à des convulsions. L’on a également remarqué des troubles de la vision et de l’équilibre chez les personnes atteintes de traumatisme crânien.

Sur certaines victimes, l’on a identifié un saignement du nez ou de l’oreille, ainsi qu’un liquide incolore : le liquide céphalo-rachidien.

Il arrive également que la victime adopte un comportement anormal comme des agitations, ainsi qu’une démarche mal assurée. En cas de traumatisme crânien faisant suite à un accident, la victime pourrait montrer une perte de connaissance relativement brève.

  • Les conduites à tenir

 

Si vous identifiez des signes de traumatisme plus ou moins grave chez une personne, vous devez l’immobiliser, et appeler rapidement les secours (le SAMU au 15 ou les Pompiers au 18).

En attendant les secours, faites en sorte d’éviter toute rotation ou flexion de la tête de la victime, notamment si vous deviez la déplacer. Pour ce faire, placez vos mains à plat de chaque côté de la victime : cela évitera tout mouvement de la colonne vertébrale et permettra de garder droit l’axe tête-cou-tronc de la personne blessée.

Dans tous les cas, il s’agit de surveiller la victime au moins 72 heures après le choc, même si ce dernier semble bénin.

Si la victime présente une plaie ouverte superficielle, appliquez un pansement ou du linge propre en attendant les secours.

Si un risque de trouble de la conscience se présente, mettez la victime en position latérale de sécurité. Au moindre doute, conduisez rapidement la victime aux urgences de l’hôpital, notamment si elle présente des convulsions ou un évanouissement.

Un traumatisme crânien peut être à l’origine de certains problèmes cérébraux qui peuvent se manifester immédiatement, après quelques heures, quelques jours ou quelques mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour haut de page