Le strapping du pied est une technique de contention souple utilisée depuis de très nombreuses années en traumatologie et en médecine sportive. Il consiste à poser des bandes qui adhèrent parfaitement à la peau, et qui servent à maintenir et à immobiliser de manière fonctionnelle un groupe de muscles ou une articulation lésée.

Strapping du pied : Comment le réaliser ? - Tuto Medisafe le Blog

Strapping du pied : Ses différents rôles

Selon les besoins, le strapping peut jouer un rôle diversifié. Il peut avoir une action antalgique, et sert ainsi à atténuer la douleur ressentie par le patient. Le strapping soulage ainsi les douleurs et rassure le patient. Il a également un rôle thérapeutique, il favorise la cicatrisation et la résorption de l’œdème.

Dans le domaine sportif, le strapping est principalement privilégié pour son rôle préventif, où il est utilisé pour limiter le mouvement d’une articulation ou d’un groupe musculaire, protégeant ainsi le patient de certains mouvements douloureux.

Étonnamment, le strapping permet à un patient d’effectuer un mouvement ou une activité qu’il ne pourrait pas réaliser sans les bandes de contention. Parfois, le strapping est également utilisé à titre éducatif, dans la mesure où il permet à un patient d’identifier quels gestes ou quels mouvements provoquent des douleurs, et quels mouvements il peut effectuer.

Les fonctions de chaque bande

Il existe trois types de bandes appliquées en strapping. Chacune d’entre elles joue des rôles définis :

  • Le tissu mousse : est utilisé pour prévenir les réactions cutanées sur la peau, ainsi que les irruptions sur les zones de frottement.
  • Les embases : ce sont des bandes adhésives élastiques circulaires, placées sans pression sur les extrémités des montages. Elles servent de point d’ancrage pour un bon maintien des attelles actives.
  • Les attelles actives : constituées de bandes adhésives non élastiques ou élastiques, elles ont un effet correcteur immédiat. Ce sont les bandes qui assurent la limitation des mouvements de l’articulation ou du groupe musculaire touché.

Entorse de l’avant-pied

Activités sportives, glissades… nombreuses sont les raisons qui peuvent provoquer une entorse de l’avant-pied. Celle-ci consiste en une lésion au niveau des muscles intrinsèques ou extrinsèques ou en une entorse du ligament latéral. L’entorse du médio-pied de Chopart se manifeste, elle, par une torsion du pied vers l’intérieur, souvent accompagnée d’un craquement audible.

L’utilisation d’un strapping est dans ce cas conseillée, notamment pour limiter les mouvements de l’avant-pied de gauche à droite, mais aussi dans le sens de la propulsion, lors de la marche.

Strapping du pied : Protocole de pose

Avant de poser le strapping pied, il convient tout d’abord de bien raser et de nettoyer la zone à traiter. Vous pouvez ensuite vous servir d’un Tensospray, un spray adhésif qui va faciliter la fixation de la bande par la suite. Pour le strapping proprement dit, vous pouvez utiliser une bande de protection sous contention adhésive Tensoban. La pose d’un strapping sur le pied est relativement facile.

Commencez par poser une bande non élastique de manière circulaire au niveau de la lésion. Enroulez la bande deux fois pour solidifier la structure. Pour cela, vous pouvez utiliser une bande adhésive neutre. Ne pas trop serrer la bande pour éviter de couper la circulation sanguine. Ensuite, réalisez un étrier avec la même bande, à partir des premières bandes, et formant un U, cravatant le calcanéum du premier méta au 5è méta. L’étrier servira à empêcher les mouvements longitudinaux. Placez deux bandes en forme de X au niveau de la lésion (côté intérieur ou inférieur du pied).

Poser une dernière couche de bande de manière circulaire, entourant le pied. Si le patient ressent encore de la douleur à la marche, il convient d’ajouter une bande sur la bande en U, sur celle en X ou sur les bandes circulaires.

Conseils utiles

Avant la réalisation d’un strapping, un diagnostic fiable, effectué par un personnel qualifié est nécessaire. Par ailleurs, en situation d’urgence, le protocole GRIP est toujours de mise : Glace, Repos, Irrigation-drainage, Pression-compression + administration d’AINS. Pour en avoir le cœur net, un second examen pourrait être réalisé pour confirmer le diagnostic initial, et choisir le traitement adéquat.

#strapping #tuto #secours #soin #pied

Retour haut de page