On entend par sport aquatique ou sport nautique tout sport qui se pratique dans l’eau (piscine, rivière, mer…). Ce genre d’activité physique est particulièrement apprécié l’été, lorsqu’il fait bien chaud. Mais ne s’improvise pas sportif (ve) aquatique qui veut, car cette discipline requiert un minimum d’entraînement. Préparation physique, soins en cas de blessures, matériel d’urgence, voilà quelques points sur lesquels il vaut mieux se pencher, afin d’aborder en toute sérénité la nouvelle saison de sports aquatiques.

La préparation de la saison

Il existe différents types de sports aquatiques.

  • Les sports aquatiques de piscine, incluant bien sûr la natation (dos, brasse, papillon, crawl), mais également la natation synchronisée, le waterpolo ou le plongeon, mais aussi différentes activités récemment apparues telles que l’aquagym, l’aquazumba ou l’aquafitness. D’autres sports de piscine visent une cible d’âge bien précise : natation pour femmes enceintes, jardin aquatique, bébé nageur…
  • Les sports aquatiques de navigation (ou nautisme), à faire dans la mer ou dans un grand lac, comme la planche à voile, le ski nautique, le surf, le stand up paddle, l’aviron…
  • Les sports nautiques d’eau vive, assez dangereux, pratiqués dans les rivières à fort courant : rafting, canoë-kayak, canyoning…
  • Les sports subaquatiques, pratiqués sous l’eau, tels que l’apnée, le hockey subaquatique ou la plongée.

Cette liste ne s’avère bien sûr pas exhaustive, on compte pour le moment une bonne cinquantaine de sports nautiques, et de nouveaux qui apparaissent chaque année.

Si vous êtes adepte de l’une ou l’autre de ces disciplines, en professionnel ou en amateur, sachez qu’il est primordial de précéder la saison d’une préparation physique générale (PPG). Nous choisirons de nous étaler sur quelques-uns de ces entraînements.

La natation

Une préparation physique générale appropriée en natation signifie une préparation régulière, à un rythme d’environ 3 séances hebdomadaires.

aquatiques

L’entraînement consiste à garder une bonne condition physique et à harmoniser le développement de tous les muscles du corps afin d’éviter toute blessure. Il est également question d’habituer le corps à conserver une position hydrodynamique.

Les séances comprennent différents exercices de musculation, sollicitant chaque fois différentes parties du corps (gainage, fente, corde à sauter, dorsaux, abdominaux, etc.)

Le bateau à voile

Conduire un voilier n’est pas de tout repos, surtout lorsqu’il s’agit d’un bateau de compétition. Lors de la pratique de ce sport, le skipper (le barreur) est appelé à soulever des voiles extrêmement lourdes et à les hisser sur les mâts. De plus, le fait de devoir tenir en équilibre sur son embarcation n’est pas de tout repos.

Pour être capable d’accomplir de tels gestes, le skipper doit entretenir sa forme physique tout au long de l’année. Cardio-training, musculation, natation, VTT, tous les sports axés sur une bonne coordination du corps sont privilégiés.

À l’approche de la saison, les séances deviennent plus spécifiques, avec des reproductions des actes à accomplir sur le bateau (hisser les voiles, manipuler le winch, rester en équilibre sur le voilier…) : squats sur trampolines ou sur plateformes vibrantes, transport de gros sacs chargés sur des tapis de saut à la perche.

Le surf

Il n’est pas non plus évident de réussir à tenir en équilibre sur sa planche tout en affrontant d’immenses vagues. Pour rester au top, un petit rituel physique s’impose : de la musculation pour améliorer les performances cardiorespiratoires, du yoga pour travailler sur l’équilibre, et de la natation bien évidemment. En outre, différents autres sports peuvent aiguiser les aptitudes du surfeur : du stand up paddle pour perfectionner la proprioception et l’équilibre, du marathon ou du triathlon pour travailler sur l’endurance mentale, de l’escalade pour une meilleure capacité d’analyse.

Equipez-vous à ce moment de notre trousse de secours plongée sous marine.

Les blessures les plus fréquentes des sports aquatiques et comment les traiter

Comme toute autre discipline, les sports aquatiques peuvent entraîner des blessures, certaines plus fréquentes que d’autres. Comment réagir dans ces cas-là ?

Fracture, contusion, entorse des membres supérieurs et inférieurs

Étant les plus sollicités, les bras et les jambes restent les plus touchés dans les sports nautiques. À la survenue d’une quelconque contusion, vous pouvez appliquer une poche de glace pour diminuer la douleur. Selon le degré de gravité de la blessure, seul un médecin est apte à décider si vous pouvez ou non continuer la pratique de votre sport favori. L’immobilisation du membre s’avère parfois nécessaire.

Sachez néanmoins qu’une cheville blessée (entorse ou foulure) peut être rééduquée dans une piscine, en nageant avec un pull-buoy et en évitant de mettre à contribution le membre lésé.

entorses sports aquatiques

Les contractures

Elles surviennent surtout au niveau du cou et des lombaires.

Il est préconisé d’arrêter immédiatement le sport aquatique en question, de masser doucement l’endroit endolori et d’y appliquer de la chaleur. Si la douleur persiste, consultez un médecin pour des examens plus poussés et d’éventuels traitements de chiropraxie ou d’ostéopathie.

Les coupures et les blessures

Elles surviennent surtout en mer, où il est courant de s’entailler contre un rocher ou du corail, ou encore avec une planche de surf par exemple.

Il s’avère bien sûr primordial de désinfecter la plaie, et d’appeler les secours en cas de traumatisme grave.

Le matériel de soins et d’urgence indispensable

Prévenir, c’est guérir. Avant d’entamer toute pratique de sport aquatique, munissez-vous du matériel de soins et d’urgence nécessaire, afin de pouvoir réagir au besoin.

La trousse de secours bateau

Indispensable pour tout trajet en bateau, la trousse de secours bateau ou le kit de survie pour bateau de Medisafe comprend différents éléments pour se prémunir de toutes les situations : une couverture de survie en cas d’hypo ou d’hyperthermie, un coussin hémostatique et une mèche hémostatique en cas d’hémorragie, des pansements adhésifs, des compresses stériles, du sparadrap et du désinfectant pour les blessures, de la crème anti-brûlure, une pince à échardes, et bien d’autres encore. Un guide de premiers soins multilingue accompagne cette trousse étanche pour vous diriger dans son utilisation et les gestes de secours à effectuer en cas de sinistre.

trousse de secours aquatiques

Une bouée couronne

Idéale pour les nageurs, mais surtout élément de sauvetage indispensable, cette bouée dispose d’une ligne de jet de 30 m. Elle est équipée de 4 bandes rétroréfléchissantes pour faciliter l’identification en cas de naufrage.

Un gilet de sauvetage

Le gilet de sauvetage enfant et adulte est obligatoire pour toute sortie en mer. Il assurera votre survie si vous tombez à l’eau ou si le bateau prend l’eau. Il s’adapte à toutes les tailles avec une sangle réglable. Sa couleur orange fluo offre une visibilité maximale, et il maintient la tête hors de l’eau. Un sifflet accompagne également ce produit.

Les gilets de sauvetage Medisafe se déclinent sous plusieurs formats, pour adulte, enfant et très jeune enfant.

L’avertisseur de brume à gaz

Attention, en cas de brume, vous devez signaler votre présence aux autres embarcations, d’où l’utilité de cet avertisseur de brume à gaz. Il constitue d’ailleurs un instrument de sécurité obligatoire à bord d’un bateau. Prêt à l’emploi, il est livré avec une cartouche et ne pollue pas la couche d’ozone.

Les sports aquatiques sont des sports d’endurance et sollicitent tous les muscles du corps en permanence. Si vous en pratiquez, préparez-vous pour chaque saison. La principale cause de blessures e au niveau des muscles reste en effet la mauvaise préparation avant l’effort. Il est important de s’exercer tout au long de l’année pour préserver une bonne forme physique. Toujours en termes de prévoyance, n’oubliez surtout pas de vous munir des différents matériels de soins et d’urgence. Medisafe est un spécialiste dans ce domaine et vous propose de nombreux articles sur le site.

Retour haut de page