Le strapping de la cuisse est une technique consistant à réaliser un dispositif (bande plus ou moins élastique) destiné à maintenir une articulation ou un groupe musculaire dans une certaine position. Il est généralement utilisé pour limiter les mouvements de l’articulation ou des muscles concernés. De ce fait, le strapping est surtout privilégié en médecine sportive et en traumatologie.

Strapping cuisse : comment faire ? Tuto Medisafe le Blog des secours

Strapping cuisse : Ses différents rôles

Le strapping peut jouer différents rôles selon le cas. Il peut avoir un rôle d’antalgique, en soulageant rapidement les douleurs du patient, et en rassurant ce dernier. Mais il a également un rôle thérapeutique, puisqu’il favorise la cicatrisation et la résorption de l’œdème.

En médecine sportive, le strapping a surtout un rôle préventif, dans lequel il sert à protéger le patient des mouvements douloureux, tout en permettant la fonction de l’articulation touchée. Dans certains cas, le strapping a un effet tout à fait surprenant, rendant possible une activité ou un mouvement donné, qui ne serait pas réalisable sans les bandes.

Dans tous les cas, le strapping se voit attribuer un rôle éducatif, dans la mesure où il permet au patient d’identifier les gestes ou les mouvements à ne pas faire.

Les fonctions de chaque bande

Les différentes bandes appliquées pour le strapping jouent différents rôles :

  • Le tissu mousse est principalement utilisé pour protéger la peau contre d’éventuelles réactions cutanées et autres éruptions sur les zones de frottement.
  • Les embases, qui consistent en des bandes circulaires non tendues, sont appliquées sur les extrémités des montages. Elles jouent le rôle de point d’ancrage pour maintenir les attelles actives. Ce sont des bandes adhésives élastiques, placées sans tension.
  • Les attelles actives ont un rôle primordial, ayant un effet correcteur immédiat. Réalisées en bandes adhésives non élastiques ou élastiques, elles assurent la limitation des mouvements de l’articulation ou des parties touchées d’un membre.

Protocole strapping cuisse

Le protocole de pose du strapping cuisse diffère selon l’origine des douleurs.

  • Déchirures, crampes, raideur au niveau des ischio-jambiers

Tout d’abord, il s’agit de placer les ischio-jambiers en position d’étirement, en tendant la jambe vers l’arrière, et en penchant le tronc vers l’avant. Placer la bande dans la partie intérieure juste au-dessus du genou sans l’étirer. Prenez soin de ne pas coller la bande derrière le genou, la peau y étant plus sensible. Placer la bande active du bas de la cuisse vers le haut, avec une extension de 25 %. Frotter la bande pour créer un peu de chaleur afin d’obtenir une meilleure adhérence. Prendre une deuxième bande, et déposer le point d’appui sans l’étirer, juste au-dessus du genou jusqu’au haut de la cuisse. Étirer les bandes actives à 25 %. Frotter toute l’application pour une meilleure adhérence. Évitez de déposer les bandes directement sur le muscle douloureux.

  • Claquage des quadriceps

Appliquer une bande horizontalement sans faire le tour complet de la cuisse touchée, sur la partie haute ; et une autre juste au-dessus du genou comme point d’ancrage. Appliquer 4 bandes actives dans le sens vertical, depuis le point d’ancrage haut jusqu’au point d’ancrage bas. Déposer les bandes actives en laissant environ 1 cm d’espace vide entre deux bandes. Déposer deux bandes de renforcement dans le sens diagonal, formant un X au-dessus des bandes actives. Doubler les bandes de renforcement ou tripler autant que nécessaire.

  • Relâchement muscles ischio-jambiers

Arrondir les angles des bandes pour éviter le décollement des bords. Déposer une embase sans tension sur la base du genou sur le côté intérieur de la cuisse, étirer vers le haut et légèrement vers l’arrière. Appliquer une autre bande sur le côté interne de la cuisse, de l’extérieur vers l’intérieur, jusqu’à la base de la jambe.

Conseils

Afin d’obtenir un meilleur résultat de contention, rasez le membre touché avant la pose du strapping. Vous pouvez également vous servir d’un Spray adhésif pour fixation de bande, afin d’obtenir une meilleure adhérence. Évitez de faire du garrot lorsque vous appliquez du strapping ou toute autre bande de protection sous contention adhésive. En cas de déchirures, claquage ou relâchement des muscles ischio-jambiers, le protocole GRIP est fortement conseillé : G pour glace, R pour repos, I pour irrigation-drainage et P pour pression-compression.

Dans tous les cas, le strapping est conseillé uniquement suite à un diagnostic précis. À des fins de confirmation, l’examen initial doit être réalisé une nouvelle fois, pour les cas où d’autres traitements doivent être prescrits. Pour décoller facilement les bandes après le traitement, une solution pour le décollement de bandes adhésives est nécessaire.

#strapping #cuisse #tuto #soin #secours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour haut de page