Strapping doigt : Appelé également contention souple, le strapping est une technique utilisée depuis des dizaines d’années dans le cadre de la médecine du sport et en traumatologie. Essentiellement technique dans la méthode d’immobilisation, le strapping consiste à poser des bandes adhésives sur la peau, pour immobiliser une partie ou la totalité de la fonction d’une articulation lésée.

Avec une forte action antalgique, le strapping soulage les douleurs articulaires et favorise la cicatrisation. Le strapping fonctionnel est posé en première intention pour permettre au patient de poursuivre une activité particulière. Par contre, lorsque que le strapping fonctionnel est posé au retrait d’une contention rigide, il est privilégié pour prévenir la récidive et protéger une articulation touchée, ou simplement dans le cadre d’une rééducation fonctionnelle.

Strapping doigt ou contention souple : Médecin du sport - Medisafe

Strapping doigt : Les fonctions de chaque bande

Le tissu mousse sert principalement à prévenir les éventuelles réactions cutanées, et évite les irritations de la peau sur les zones traitées. Les embases, elles, sont des bases circulaires non tendues, servant de point d’ancrage aux attelles actives pour assurer le maintien des montages. Elles sont généralement réalisées avec des bandes adhésives élastiques sans trop de tension. Les attelles actives ont un effet correcteur immédiat dès leur pose. Elles assurent la fonction de limitation de mouvements des articulations ou des membres lésés. Elles sont réalisées avec des bandes adhésives élastiques ou non élastiques.

Entorse des articulations interphalangiennes proximales des doigts (IPP)

L’entorse des articulations interphalangiennes proximales des doigts ou IPP est une pathologie fréquente dans le monde du sport, notamment pour les pratiquants de volley-ball et de basket-ball. Souvent, l’IPP atteint l’annulaire lors d’une mauvaise réception du ballon. Si l’IPP est mal traitée, elle peut engendrer des séquelles importantes, mais elle peut être très bien traitée par la technique du strapping.

Protocole de pose pour une entorse des articulations interphalangiennes proximales des doigts (IPP)

Pour une entorse bénigne, un strapping fonctionnel pendant 10 jours devrait être suffisant. Dans le cas d’entorses graves, une immobilisation par orthèse palmaire capitonnée s’avère nécessaire, ainsi qu’un strapping fonctionnel durant 12 jours.

Afin de traiter un doigt lésé au niveau de l’articulation, il faut appliquer des bandes adhésives étroites (3 cm) suivant une pose en tension, de part et d’autre de l’articulation. Cette pose permet de limiter l’abduction de la phalange distale, et de soulager les ligaments latéraux.

En présence d’entorses graves, il faut privilégier un strapping fonctionnel en syndactylisant les doigts : fixer le doigt touché avec le doigt placé juste à son côté, en laissant l’articulation interphalangienne libre d’effectuer des mouvements de flexion extension. Le doigt non blessé sert alors de tuteur au doigt lésé. Pour cela, vous pouvez vous servir d’une bande de protection sous contention adhésive et, éventuellement, se servir d’un spray adhésif sur la peau pour faciliter la pose. Utiliser un solvant spécial est conseillé pour éliminer tout dépôt gênant sur la peau, avant la pose des contentions adhésives, ou après les avoir enlevées.

Strapping doigt : Conseils utiles

En cas d’entorses, le protocole GRIP est de rigueur : G pour glace, R pour repos, I pour irrigation-drainage et P pour pression-compression. Le strapping étant conseillé une fois un diagnostic précis établi. Pour confirmer le diagnostic, l’examen initial sera réalisé une nouvelle fois, afin de permettre de prescrire d’autres traitements, selon la gravité de l’atteinte.

#strapping #doigt #entorse #contention #sport

Retour haut de page