Le sérum physiologique est un indispensable parmi les soins pour le bien-être et la santé. Il est utilisé aussi bien pour le nourrisson, l’enfant ainsi que l’adulte. Le point sur les différentes possibilités d’utilisation du sérum physiologique.

femme avec sérum physiologique

Le sérum physiologique, c’est quoi ?

Le sérum physiologique est une solution liquide, transparente et purifiée, légèrement salée. Sa salinité est due à la présence de chlorure de sodium qui le compose à hauteur de 0,9 %. Il partage avec le sang le même équilibre dans sa composition. Ceci en fait une solution parfaitement tolérée par les cellules du corps humain. Il s’utilise ainsi lors des actes chirurgicaux, ou s’assimile aux poches de perfusion.

Sans danger pour le corps, il est disponible, sans ordonnance, en pharmacie ou en grandes surfaces. Il est souvent conditionné sous forme d’unidoses stériles. Généralement à usage unique, le sérum physiologique ne contient aucun conservateur. Toutefois, après un premier usage, il peut se conserver 24 h au maximum, à moins de bien refermer le bouchon.

Les utilisations possibles

Le sérum physiologique, également disponible en spray stérile, s’utilise chez l’enfant et l’adulte, au besoin ou selon les directives du médecin traitant. Il peut également être administré sous forme de gouttes ou de jet.

Chez l’enfant

L’usage du sérum physiologique est l’un des premiers gestes de soins enseignés aux jeunes mamans après la naissance de leur bébé. Il a pour rôle de faciliter le lavage

  • du nez et
  • des yeux

du bébé en particulier, généralement obstrués par du mucus.

Ce produit est utilisé pour traiter la sécheresse à l’intérieur de leurs voies nasales. Il aide, par la même occasion, à ajouter de l’humidité à l’intérieur du nez pour dissoudre et ramollir le mucus épais ou asséché. Avec une seringue à bulbe nasal, la solution est administrée chez les bébés et les jeunes enfants dont le nez est bouché, et qui ne peuvent pas se moucher. Ce procédé les aide à soulager la congestion, et facilite leur respiration.

bébé qui dort

Chez l’adulte

Généralement, chez l’adulte, le sérum physiologique est utilisé à des fins médicales. Parmi les soins qui nécessitent le sérum physiologique figure le remplissage vasculaire lors d’une perfusion intraveineuse. C’est également le cas du

  • nettoyage des plaies ou
  • du nez, afin de faciliter l’élimination des corps étrangers et d’éviter une surinfection,
  • le rinçage des lentilles de contact ou
  • le nettoyage des yeux ayant été exposés à certains types de gaz.

Aussi, il permet de maintenir provisoirement, dans un état propice, des organes séparés du corps durant leur observation, leur analyse ou leur greffe. Le remplissage des prothèses mammaires sollicite également le sérum physiologique afin que, suite à une perforation accidentelle, le liquide soit sans danger pour le corps. Enfin, c’est un élément diluant utilisé régulièrement dans les différents laboratoires.

Dans quel cas ne faut-il pas l’utiliser ?

Si un médecin a prescrit l’utilisation du sérum physiologique parmi les soins d’un patient, c’est qu’il a jugé que ses apports lui sont supérieurs que les risques d’effets secondaires. Depuis la découverte de cette solution, ceux qui l’utilisent ne présentent quasiment pas d’effets secondaires graves.

Aujourd’hui, le sérum physiologique ne s’utilise plus pour désinfecter ou nettoyer les mamelons des jeunes mamans avant et après la tétée. En effet, il est désormais remplacé par quelques gouttes de lait maternel, contenant à la fois des agents anti-infectieux et des anticorps. De même, le sérum physiologique n’est plus recommandé pour le nettoyage des oreilles.

enfant qui se gratte le nez

Il faut savoir d’ailleurs que les effets secondaires ne se produisent généralement pas avec l’utilisation du sérum physiologique. Au cas où l’intérieur du nez est très sec et irrité, des picotements peuvent être ressentis. Cet effet est tout à fait normal. Par contre, si les démangeaisons persistent ou s’aggravent, prévenez sans tarder votre médecin ou votre pharmacien.

Il est ainsi rare qu’une réaction allergique survienne suite à son usage. Cependant, si vous remarquez des symptômes liés à une réaction allergique grave (éruption cutanée, démangeaisons, enflure en particulier sur le visage, la langue ou la gorge, étourdissements sévères, difficulté à respirer…), consultez rapidement votre médecin.

Retour haut de page