Qu’elle soit superficielle ou profonde, une brûlure nécessite des soins adaptés. Des soins convenables permettent à la fois d’éviter que les brûlures ne s’aggravent et d’accélérer leur guérison. Certes, il existe des remèdes de grand-mère qui peuvent aider, toutefois, ils peuvent ne pas être très efficaces. Aussi, il est toujours important de savoir tout ce qu’il faut faire pour soigner une brûlure. 

Qu’est-ce qu’une brûlure ?

Exposition prolongée aux rayons solaires, contact appuyé sur une plaque de cuisson, exposition trop près d’un corps incandescent ou d’un feu… Au quotidien, les risques de se brûler ne manquent pas. Selon les cas et surtout leur gravité, les brûlures peuvent être superficielles ou profondes.

Par définition, une brûlure est une lésion plus ou moins importante sur la peau, due à un contact avec une source de chaleur. Mais cela peut également arriver suite à une exposition de la peau à une substance caustique ou à une source électrique.

Les types de brûlures

Les brûlures thermiques

Parmi ces brûlures, celles causées par un contact avec les flammes, un contact avec un liquide ou une surface chaude, des coups de soleil et des brûlures par le froid sont les plus courantes.

  • Le contact avec les flammes est la première cause de brûlure chez les adultes. Les brûlures par contact avec les flammes peuvent se produire suite à une utilisation d’alcool à brûler, en cuisinant par exemple.
  • Le contact avec un liquide ou une surface chaude est également un type de brûlure assez fréquent, surtout en cuisine avec les huiles de friteuse ou l’eau bouillante. Il y a également le contact avec des surfaces chaudes (plaque de cuissons, four, casseroles, fer à repasser…).
  • Les coups de soleil peuvent, selon les cas, causer des brûlures solaires, allant d’une simple rougeur à l’apparition de cloques sur l’épiderme.
  • Les brûlures par le froid, apparemment paradoxales, se présentent sous deux formes :
    • crevasses et gerçures en cas de déshydratation de la peau, dues à un changement de température ;
    • engelures qui se manifestent lorsque des parties de la peau sont exposées de manière prolongée au froid.

Les brûlures chimiques

Les cas de brûlures chimiques sont généralement dus à des réactions de l’épiderme face à des substances chimiques nocives. La gravité de la brûlure et la quantité de tissus endommagés dépendent généralement du produit chimique et du temps d’exposition.

Les brûlures électriques

L’électricité peut en même temps causer des dommages graves en interne et en externe. Les accidents causés par l’électricité sont parfois visibles sur la peau et nécessitent également des soins convenables.

Les degrés de brûlures

Premier degré :

Il se reconnaît par une plaque rouge douloureuse sur la surface de l’épiderme. Il s’agit d’un érythème de type « coup de soleil ». Généralement, les lésions ne sont préoccupantes que si elles sont très étendues. C’est également le cas où la victime est un petit enfant. Dans la plupart des cas, une brûlure du premier degré entraîne des démangeaisons d’origine nerveuse. Celles-ci disparaissent en principe sous quelques jours.

Dans le cas d’une brûlure au premier degré, la guérison prend généralement une semaine et ne laisse aucune cicatrice. Pour soigner ce type de blessure, il faut laisser la partie brûlée dans l’eau froide pendant 15 min environ. Appliquez-y un gel hydratant et antiseptique pendant 1 ou 2 jours. Les soins hydratants sont à prolonger même quand la rougeur a disparu.

Second degré :

Une brûlure au second degré se reconnaît par la présence de cloques ou phlyctènes sur la surface de l’épiderme. Elles peuvent apparaître immédiatement après la brûlure ou quelques heures après. Remplies d’un liquide transparent, ces cloques sont entourées de zones rouges. Dans ce type de brûlure, le derme est touché en premier et un liquide d’origine vasculaire entraîne la formation d’une bulle de liquide. L’importance de la quantité de ce liquide est à l’origine des phlyctènes sur la surface.

La guérison de ce type de brûlure prend environ 2 à 3 semaines ; et elle ne laisse aucune cicatrice. Pour faciliter la guérison, il est important d’utiliser des produits de soins désinfectants. Il faut exciser les cloques et rincer avec des antiseptiques non alcooliques.

Troisième degré :

Dans le cas d’une brûlure au troisième degré, la surface de la peau comporte des plaques dures et indolores. Dans ce type de brûlures, les terminaisons nerveuses sont détruites, ce qui explique que ces plaques sont indolores. La brûlure atteint une partie plus profonde de la peau et donc des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses.

Pour soigner ce type de brûlure, il est important de consulter un médecin. La guérison prend en général 2 à 3 semaines, laissant une cicatrice. Il est tout à fait possible d’utiliser des soins protecteurs pour la partie entourant la brûlure.

Comment soigner une brûlure ?

Selon la gravité de la brûlure, il existe divers moyens de s’en occuper : soigner soi-même, consulter un médecin, ou encore alerter les secours pour une évacuation, dans le cas de grands brûlés.

On peut traiter soi-même une brûlure de premier degré si la surface concernée ne dépasse les 10 % du corps. Dans le cas d’une brûlure au second degré superficielle, il est possible de s’en occuper si sa taille ne dépasse pas les 3 cm carrés.

Retour haut de page