On vous dit tout sur les défibrillateurs dans les ERP :
Depuis quelques années déjà, de plus en plus d’entreprises se sont dotées d’un ou de plusieurs défibrillateurs. En effet, sans la réalisation d’une défibrillation, 5 % uniquement des victimes d’une crise cardiaque survivent. Zoom sur cet appareil destiné à sauver des vies…

On vous dit tout sur les défibrillateurs dans les ERP !

Qu’est-ce qu’un défibrillateur ?

Il s’agit d’un appareil électrique destiné à envoyer un choc électrique vers le cœur d’une victime. Ceci afin de l’aider à retrouver un rythme cardiaque normal. La défibrillation est une opération réservée aux personnes qui présentent des troubles du rythme cardiaque.

Il existe deux types de défibrillateurs dans les ERP :

  • le défibrillateur réservé au personnel médical et
  • le défibrillateur automatisé externe (DAE).

Le premier est destiné au personnel médical, puisque l’analyse des données cardiaques doit être effectuée par un professionnel qualifié.

Le DAE est le défibrillateur grand public, il est destiné à une personne ne faisant pas partie du personnel médical. Comme l’est le personnel d’une entreprise. Le défibrillateur automatique se décline sous deux catégories, à savoir le défibrillateur entièrement automatique (DEA) et le défibrillateur semi-automatique (DSA). L’un, comme l’autre, effectue automatiquement l’analyse de l’activité électrique du myocarde. Ils décident ensuite si un choc électrique doit être délivré ou non à la victime.

Comment fonctionne-t-il ?

D’une manière générale, un défibrillateur fonctionne grâce à des batteries. C’est cela qui lui permet d’être mobile et utile à tout instant, à tout type d’endroit. Un défibrillateur est généralement constitué d’un bloc électrique compact, muni d’électrodes larges et plates.D’autres consommables peuvent l’accompagner comme du gel conducteur, une paire de ciseaux, des compresses, d’autres électrodes et un rasoir.

Le bloc électrique permet de délivrer un courant électrique calibré (intensité, forme et durée). Les deux électrodes servent à transmettre un flux électrique vers la victime. Le choc électrique permet de retrouver l’équilibre des battements du cœur en dysfonctionnement suite à une attaque.

Comment l’utiliser ?

Il s’agit tout d’abord de sortir l’appareil de l’armoire à défibrillateur. Raccordées au boîtier central, les électrodes doivent être placées à même la peau de la victime. Dès que le défibrillateur est allumé, il ne reste qu’à suivre les instructions orales données par celui-ci.L’appareil indique où et comment placer les électrodes sur la victime.Le défibrillateur effectue ensuite une analyse du rythme cardiaque de la personne, et envoie un choc électrique, si nécessaire.En présence d’un défibrillateur semi-automatique, un bouton permet de déclencher automatiquement la décharge.

Nous vous conseillons cependant de suivre une formation auprès d’organisme spécialisés, vous travaillerez ainsi sur des défibrillateurs de formation avec mannequin de secourisme.

Les défibrillateurs dans les ERP

armoire pour défibrillateur

La législation

Selon le décret du 4 mai 2017, toute personne est autorisée à utiliser un défibrillateur automatisé externe. L’arrêté du 16 août 2010, pour sa part, stipule la norme concernant la signalisation des défibrillateurs automatisés externes dans les lieux publics et les entreprises. Par ailleurs, les modalités d’initiation à la prise en charge d’une personne victime d’un arrêt cardiaque et à l’utilisation du DAE sont précisées dans l’arrêté du 16 juillet 2010.

Depuis le 21 février 2012, une proposition de loi a été déposée, visant à rendre le défibrillateur obligatoire dans les établissements recevant du public (ERP). Ce projet de loi a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 13 octobre 2016.Cette année 2018, la loi n°2018-527, datant du 28 juin dernier, oblige certains ERP à s’équiper d’un DAE visible et facile d’accès. Les propriétaires de ces établissements sont également tenus d’assurer la maintenance du défibrillateur et de ses accessoires.Les types d’ERP concernés ainsi que les modalités d’application de l’obligation seront déterminés par un décret en Conseil d’État. Par ailleurs, un communiqué de l’INRS, publié le 23 mai dernier, apporte des précisions sur la démarche à effectuer pour acquérir du matériel de premiers secours en entreprise.

Informations supplémentaires

Depuis 2009, le Ministère de l’Intérieur a indiqué qu’il appartient au Ministère de la Santé, aux collectivités locales et aux entreprises d’encourager et de faciliter l’installation de DAE dans les ERP.

Pour sa part, le Ministère de la Santé conseille vivement aux communes de s’équiper de défibrillateurs, afin d’améliorer le système de santé sur le territoire de la commune, et de faire « appel à des solutions de location si le coût d’achat est un obstacle ».

Retour haut de page