Comme le stipule l’article 4224-14 du Code du travail, chaque lieu d’activités professionnelles doit être doté de matériels de premiers secours adaptés. Qu’il s’agisse d’une trousse de secours ou d’une armoire de secours, celle-ci doit être facilement accessible. Elle doit permettre de réaliser rapidement les premiers secours. C’est l’une des obligations imposées à l’employeur, en vertu du décret 2008-244 du 7 mars 2008, concernant les dispositifs à aménager par l’employeur en termes de sécurité et de santé des employés. Généralement, la période de vacances est le meilleur moment pour vérifier et réapprovisionner la trousse de secours de son entreprise. Medisafe vous guide sur le contenu de votre trousse.

reassort trousse de secours

Que faut-il vérifier dans la trousse de secours ?

Il n’existe aucune liste d’éléments obligatoires pour ce qui est du contenu du kit de secours. Les vérifications doivent pourtant être effectuées, d’une part, pour s’assurer que celle-ci est en bon état et, d’autre part, pour vérifier que les articles n’ont pas dépassé leur date de péremption.

Le médecin du travail doit effectuer la vérification de la trousse de secours et déterminer la liste de son contenu. Pour cela, il aura à s’appuyer sur l’activité exercée au sein de l’entreprise. La trousse de premiers secours ne doit pas toutefois contenir de médicaments, coton ou encore de pommade. Elle doit principalement contenir les effets nécessaires pour apporter les premiers soins.

Généralement, la trousse de secours métiers doit comprendre certains matériels de base, à savoir :

  • des sachets plastiques en rouleau,
  • des gants à usage unique en vinyle,
  • une paire de ciseaux à bout rond et une pince à écharde,
  • des écharpes triangulaires en toile…

Elle doit également contenir des antiseptiques : alcool à 70 ° pour la désinfection des mains et du matériel, de la Chlorhexidine unidose ou de l’hexomédine pour désinfecter les plaies. Il faut également y inclure des compresses, des pansements auto-adhésifs prédécoupés, des bandes cohésives, des filets de maille extensible, des sparadraps tissés et déchirables, des pansements compressifs et une bande élastique de contention.

Vérifier l’état du contenu et la date de péremption

Il est toujours important de faire une vérification minutieuse du contenu du kit de secours. Que celle-ci ait déjà servi ou non, la vérification permet d’être sûr que le contenu de la trousse peut encore être utile, mais surtout que tout est en bon état. Ce suivi et contrôle doit être fait régulièrement. L’idéal serait de confier cette tâche à un salarié SST de l’entreprise. Cela permet de déterminé un seul responsable de la maintenance de la trousse de secours. Il faut savoir que la loi n’exige aucun délai minimal pour effectuer la vérification de la trousse de secours.

Notez ainsi que la vérification de la trousse de secours répond principalement à 4 objectifs :

  • savoir si les produits dans la trousse de secours n’ont pas encore atteint leur date de péremption ;
  • savoir si la trousse contient encore tout ce qui est nécessaire pour les soins de premiers secours ;
  • remettre à jour la liste du contenu de la trousse de secours après chaque utilisation et, le cas échéant, remplacer rapidement les produits manquants ;
  • savoir si un réapprovisionnement des produits est nécessaire.

Dans le cas où un réapprovisionnement des matériels est nécessaire, le responsable du lieu de travail peut renouveler les éléments qui manquent ou qui doivent être remplacés. Il est également possible d’acheter directement des réassorts complets.

reassort trousse de secours

Choisir un réassort complet ou acheter les éléments manquants

Chaque responsable est libre dans ses choix pour réapprovisionner ou compléter le contenu de la trousse de secours de son entreprise. D’une part, il est possible de se tourner vers les réassorts métiers. Ces équipements se composent principalement d’éléments identiques à ceux d’une trousse de premiers soins. Ils répondent de la sorte aux normes et spécifications exigées selon l’activité de l’entreprise. Les réassorts peuvent ainsi être utilisés pour compléter les éléments manquants ou à remplacer dans un équipement de premiers soins.

D’autre part, le responsable de l’entreprise peut également choisir de compléter ou de remplacer directement les éléments de sa trousse de secours. Pour cela, il suffit de trouver les produits manquant parmi les gammes de soins à l’intérieur d’un kit de premiers secours.

Retour haut de page